Il ne faut pas confondre scat et scato

Ce matin au boulot, un collègue musicien nous expliquait que, contrairement à une autre de mes subordonnées qui déclarait chanter comme une casserole (ce n’étaient peut-être pas les termes exacts qu’elle avait employés), il jouait juste car il avait une bonne oreille ; avant de nous préciser qu’il n’avait quand même pas l’oreille absolue. Et de nous expliquer alors que quelqu’un ayant l’oreille absolue était capable, en entendant une cuiller tomber, de dire quelle note elle avait émise ; avant de se demander, sans que personne n’ait eu le temps de faire la moindre réflexion pour dérailler la discussion dans cette direction, si ça marchait aussi avec les pets…
(et personnellement, je ne vois pas pourquoi ça ne marcherait pas)

Ce contenu a été publié dans On n'a pas des métiers faciles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *