État de siège grippal

Ça y est, la psychose au sujet de la grippe porcine commence !

Et évidemment, faut que ça arrive quand je suis d’astreinte… Et même, quand j’assure en principe ma toute dernière astreinte.

Mais heureusement, le téléphone n’a pas sonné du ouéquande ; et comme on ne m’a pas basculé la BAL de la direction sur ma messagerie pro, je suis à peu près tranquille.

Pourvu que ça continue comme ça pendant encore une bonne douzaine d’heures…

Et non, je n’en suis pas encore à me dire que ma prochaine reconversion n’était pas une si bonne idée.

Ce contenu a été publié dans On n'a pas des métiers faciles, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.