Plaisancier ou plaisantin ?

Au moment de ranger tout à l’heure, après une après-midi de fauchage intensif (par un temps idéal pour ce genre d’activité), ma bonne vieille débroussailleuse Oleo-Mac (qui fonctionne toujours aussi bien depuis cinq ans, contrairement au matériel k****a qui déconne dès la première utilisation et tombe définitivement en panne dès la garantie expirée), mon œil s’est porté sur l’autocollant du concessionnaire, qui porte la mention : « Motoculture de plaisance ».

On ne doit pas tout à fait avoir la même définition de la plaisance…

Ce contenu a été publié dans Façon de parler, Ma vie est un drame. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.