Sens giratoire

Aujourd’hui, j’ai encore vu une bagnole faire une marche arrière sur un rond-point pour pouvoir prendre une sortie qu’elle avait dépassée.
En ville, à une heure presque de pointe.

Pourquoi on peut prendre le risque de faire une marche arrière sur un rond-point, de provoquer un accident, de se faire rentrer dedans, alors que c’est interdit, et surtout alors qu’il suffit tout simplement de continuer autour du rond-point pour revenir à la sortie ratée sans jamais avoir besoin de céder le passage à quiconque, il y a là quelque chose qui me dépasse complètement.

Et les abrutis qui se livrent à ce genre de manœuvres ne peuvent même pas invoquer un gain de temps : c’est sûrement plus rapide de boucler le tour que d’attendre que la circulation permette une marche arrière.

D’autant plus que, si cette fois j’étais trop loin, la fois précédente j’avais pris soin d’arriver derrière le chauffard pour l’empêcher de reculer avant mon passage, puis de prendre mon temps pour sortir.

Ce contenu a été publié dans Les cons, ça ose tout. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.