L’ivresse du travail

Quelques buveurs étaient déjà dans les vapes, la joue collée à la table, louchant sur leur chope comme des élèves sur leur devoir.

Alastair Reynolds, L’Arche de la rédemption

Certes, quand j’étais lycéen certains faisaient leurs devoirs (ou recopiaient ceux des autres) au troquet de l’autre côté du carrefour en bas du bahut, mais de là à imaginer ce genre de comparaisons…

Ce contenu a été publié dans Façon de parler, SF, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à L’ivresse du travail

  1. leirn dit :

    Je veux pas savoir comment Reynolds faisait ses devoirs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *