Le Père Noël n’habite pas en Allemagne

Je cherche à me procurer un jouet allemand bien précis (deux, en fait).

Ne le trouvant pas chez un grand vépéciste français, je me suis fort logiquement tourné vers son homologue allemand, qui l’a à son catalogue.

Mais au moment de valider ma commande, problème : ils ne peuvent pas livrer à mon adresse postale.

Incompréhension : je suis certes rouillé en matière de langue allemande, mais je comprends encore suffisamment de mots pour piger qu’ils livrent dans un certain nombre de pays, dont le mien.
D’ailleurs, ils m’ont DÉJÀ livré ici.

Je rentre à nouveau mon adresse, en mettant le nom allemand du pays : même blocage.

Et j’ai beau regarder les conditions de vente, je ne vois nulle part (mais là, je reconnais que ça a pu m’échapper) de clause indiquant qu’ils peuvent m’envoyer sans problème des disques, des livres, mais PAS des jouets.

Si encore j’avais conservé des contacts outre-Rhin, je pourrais essayer de m’arranger avec eux, me faire livrer chez eux pour qu’ils me renvoient le colis ici ; mais ce n’est hélas pas le cas.

Bref, je me retrouve bloqué à baver devant la vitrine bien achalandée d’un magasin fermé.

Ce contenu a été publié dans Ma vie est un drame, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.