La question du soir

How can someone say « I am an Old Timer » and « I started with 2nd Ed » in the same breath?

Timothy Brannan

Moi aussi, ça me parait quelque peu antinomique. Je suppose que je commence à accuser mon âge…

Ce contenu a été publié dans JdR, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à La question du soir

  1. Vaken dit :

    « J’ai acheté le premier Casus dans un relais Descartes ». Ca, ça date son homme ;-)

    Avant, j’avais acheté le premier J&S dans le Brassus lors de mes vacances, au fait (qui sait, j’y ai peut-être croisé tonton Alias sans le savoir :) ).
    Et on a démarré avec le basic set après l’article paru dans le n° 3 ou 4 de cette revue. Pas facile à trouver, ce basic set, à l’époque…

  2. Alias dit :

    Je ne crois pas être jamais allé au Brassus, mais on a dû se croiser ailleurs, je voyage pas mal.

    Et le J&S spécial jeu de rôle était le 4; je dois encore l’avoir quelque part (même si le premier que j’ai acheté était le 7).

    • Imaginos dit :

      Le 7, c’était celui avec Pièges galactiques en encart… Le premier que j’ai lu aussi. :-)
      Et moi, j’ai fait acheter mon premier Casus (qui n’était pas LE premier, certes) dans un relais Descartes par un copain qui allait faire un tour à Paris, pasqu’à l’époque, pour le trouver au fond de ma brousse sans être abonné, fallait se taper au moins 100 km de route, et autant pour revenir : ça faisait quand même beaucoup à vélo…

      • Vaken dit :

        Un grand sportif comme toi :-)
        C’est l’avantage de la Belgique : c’est plus petit. On n’avait que 30 bornes aller pour trouver deux boutiques qui vendaient des jeux : la librairie qui faisait relais Descartes (surtout des casse-têtes et des puzzles, si je me souviens bien) et un magasin dans une gallerie, dont je ne me souviens plus ce qu’il vendait exactement en principal, mais qui avait un petit rayon à l’arrière avec des wargames et la fameuse boîte de base D&D. Les deux ont disparu depuis.

        • Imaginos dit :

          > Un grand sportif comme toi :-)

          100 km, je l’aurais fait.
          200, par des routes pas toujours terribles, et avec une bonne partie de montagne, c’était quand même beaucoup.
          Donc je me suis abonné. ;-)

          • Miod dit :

            Bah, le plus dur, c’est la portion entre Châteaugaillard et les Barraques.

          • Imaginos dit :

            Dépend du relais Descartes de destination…
            À l’époque on en avait trois à environ 100 km (dont un pour lequel la route aurait été plus facile, mais j’ai failli m’y faire tuer par un chauffard quelques années plus tard en allant à PdN en vélo avec Christophe), même si finalement on n’en a fréquenté qu’un seul. Reprends tes vieux J&S…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.