La mangouste a bien pris froid !

Mongoose a attendu le 31 pour mettre à jour son planning des sorties.
Et le résultat n’est pas très encourageant : sur la tripotée de parutions initialement prévues en janvier, il n’y en aura(it) eu que deux. Le planning des mois suivants a été mis à jour, mais s’arrête toujours avec avril. Et des quatre parutions Traveller prévues pour le mois qui se termine aujourd’hui, trois ont été repoussées à février (dont les deux qui auraient dû sortir l’année dernière), la quatrième (la version RTT de 2300) à mars.

Pas besoin d’être devin pour annoncer d’ores et déjà qu’il y aura d’autres échéances repoussées.
Ce qui, quand on y réfléchit un peu, n’a rien d’inhabituel dans le milieu de l’édition rôludique : c’est même presque la norme. C’est juste l’ampleur du phénomène, chez un éditeur qui était l’un des rares poids lourds de ces dernières années, qui, associée au contexte général de crise du secteur, le rend plus visible… et plus inquiétant.

Ce contenu a été publié dans JdR, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.