Et moi, j’écoute…

Le nouveau Yotangor, We Speak, tourne en boucle sur ma chaîne ce soir, et je pense qu’il va continuer à tourner pendant un bon moment (à moins que je ne mette la main sur un nouveau disque qu’il me faudra alors bien entendu écouter à son tour).J’ai dans un premier temps été un peu désorienté, et ai craint d’aller au devant d’une déception à la mesure de mes attentes. Mais en fait, il n’en a rien été : ils ont su se renouveler musicalement, ne pas nous refaire leur premier album (ce qui ne m’aurait pas vraiment gêné, en fait, tellement il était bon), et le résultat est encore une fois très bon (j’aurais bien lâché un ou deux superlatifs, mais vous m’auriez soupçonné d’exagérer, alors qu’il n’en est rien). Il n’est pas meilleur que le premier (ou peut-être que si, en fait), il est différent, plus sophistiqué musicalement, mais tout aussi bon.
Bref, ce disque confirme ce que je pensais depuis ma première écoute de leur premier album : Yotangor est un GRAND groupe. Un TRÈS GRAND groupe.
Et on a beau n’être qu’en mai, cet album pourrait bien être mon album de l’année 2012.

Ce contenu a été publié dans Zique, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.