Mais shacéépavréssha !

La lecture du dernier « Casus Belli » m’a fait prendre un sacré coup de vieux, quand j’ai pris connaissance du petit encadré rétrospectif consacré à la rubrique Devine qui vient dîner ce soir….
On peut en effet y lire cette phrase terrifiante :

Dès le numéro 1 en avril 1980, on peut ainsi admirer Liesnardhuus, cerberosphère, mhëerdoeuny et autre shbleurk, savants mélanges de monstres pour AD&D tous plus étranges les uns que les autres, entre private joke (on devine un collègue de club et une maman pastichés), références et envie d’humilier ses joueurs.

Je passe sur le terme pastichés qui n’est à mon avis pas employé à propos ici (il aurait fallu dire caricaturés ; on pastiche un artiste en imitant son style, je ne suis pas certain qu’on pastiche une personne en la caricaturant).
Passe encore que l’auteur (dont comme d’habitude je tairai le nom) n’ait pas reconnu derrière le Liesnardhuus Michel Liesnard, à l’époque secrétaire de la fédération de wargame belge, comme on peut le lire en page 7 de ce même numéro 1.Mais prendre la mheerdœuny pour « une maman » (de joueur, je suppose) alors qu’il s’agit bien évidemment de la célèbre Mère Denis des pubs Vedette, comme l’indiquent très clairement le nom du monstre, son illustration et sa description, ça, franchement, je ne pensais pas que c’était possible (surtout après le sketch de Coluche).La preuve pour ceux qui seraient trop jeunes pour avoir connu ça :

(je n’aime pas mettre de la pub’ sur le blog, mais celle-ci est plus historique qu’autre chose)

Et un petit tour chez Phersu aurait suffi à apporter au pigiste toutes ces explications.

Ce contenu a été publié dans JdR, Qu'est ce qu'on va devenir ?, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Mais shacéépavréssha !

  1. Vaken dit :

    Euh… Guiserix n’est pas supposé superviser le bazar ?
    Comment est-ce que ce concentré d’ignorance a pu finir dans le canard ? o_O

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.