Un scénario clé en mains (ou presque) pour MEGA

Troisième essai du Giannirateur de scénarios. Cette fois-ci, la contrainte imposée était de choisir à l’avance le jeu auquel le scénar serait destiné. Afin de ne pas trop me plomber par le choix d’un contexte hyperpointu, j’ai fort logiquement opté pour MEGA : un contexte suffisamment fourre-tout pour que je puisse espérer retomber sur mes pattes. Si ça marche, je ferai un autre essai avec un autre jeu, mais commençons doucement.

Premier tirage : GURPS Cops, p 89 : un agent fédéral, c’est-à-dire, si l’on se réfère à la définition de la page 47 du même ouvrage, quelqu’un qui travaille pour une agence de police nationale, et dont les prérogatives lui permettent d’enquêter sur tout le territoire national. Même si c’est fortement connoté États-Unis, il peut s’agir de n’importe quel pays, et pas forcément sur la Terre.
Deuxième tirage : Under Pressure, pour Transhuman Space, p 118. Ah, c’est une page sur le matos. Il y a une vague mention de microgravity space habitats, allons y pour l’un d’eux.
Troisième tirage : Prédateurs, livret Chroniques sanglantes p 18. Une Vierge noire (statue).
Quatrième tirage : Parisian Adventures, pour Flashing Blades, p 8. Ah, là, j’ai que l’embarras du choix, y a du beau monde… On va dire the King’s Musketeers, mais je ne suis pas certain d’avoir fait le meilleur choix.
Cinquième tirage : GURPS Scarlet Pimpernel, p 33. Oh la tuile, c’est une tête de chapitre, avec juste un titre, un paragraphe d’intro, et une illustration signée Ruth Thompson. Bon, ben je n’ai pas le choix, faut que j’utilise l’image ; malheureusement, je ne sais pas trop quel genre de lieu elle décrit. On dirait que ça se passe dans une taverne ou un cabaret.
Sixième tirage : À l’heure du vaisseau, pour Rêve de Dragon, p 17. Je choisis la tortecorde, une sorte de mandoline dont la caisse est une carapace de tortue d’eau.

Résultat :
Un agent fédéral demande aux PJ d’aller sur un habitat spatial en microgravité pour ramener une Vierge noire. Les PJ devront affronter les mousquetaires du roi dans un cabaret. Un élément majeur du scénario sera une tortecorde.

Qu’est ce que ça peut donner pour MEGA ?
Eh bien par exemple, un inspecteur des Brigades de Sécurité Stellaire fait appel à la Guilde des MEGA pour récupérer une Vierge noire. Cette statue se trouve actuellement dans un habitat orbital indépendant, royaume où l’autorité des forces de police de l’Assemblée Galactique ne s’exerce pas (raison pour laquelle elles font appel à d’autres personnes ; on peut en outre imaginer que la mission nécessite une certaine discrétion aux frontières, d’où le choix des MEGA qui vont pouvoir se transiter directement à l’intérieur de l’habitat, celui-ci portant fort opportunément un point de transit). Sur place, les PJ devront déjouer la surveillance des forces d’élite du royaume, les mousquetaires du roi, qui veillent sur la statue érigée sur une placette à laquelle on accède en traversant un cabaret. La tortecorde est un instrument de musique en vogue sur place (on importe à grands frais les carapaces de tortues nécessaires à leur fabrication), et tous les chanteurs ou groupes en vogue en emploient (un tortecordiste se produit d’ailleurs dans le cabaret en question).

Restent à résoudre deux questions importantes : d’abord, pourquoi les forces de police d’élite de l’Assemblée Galactique veulent elles mettre la main sur la statue : a t-elle été volée ? Y a t-on dissimulé des secrets importants, ou un appareil ? Quelque chose en rapport avec les tortecordes, peut-être ? Mais alors, pourquoi la police s’en mêlerait elle ? Parce que les tortues qu’on utilise pour fabriquer ces mandolines sont protégées (il pourrait d’ailleurs s’agir, non pas d’animaux, mais de tortues pensantes (on évitera les allusions aux tortues ninja, par contre…)), et que les Brigades veulent faire cesser ce trafic ? Oui mais pourquoi une statue ? C’est encombrant et pas mobile…
Et ensuite, comment les MEGA vont ils réussir à se rétrotransiter avec une statue lourde et encombrante ?
Décidément, c’est bien trop de questions. Alors voilà mieux : je me plaignais que le Giannirateur ne produise que des scénarios du type « allez me chercher ça là-bas », je vais modifier celui-ci :
Les PJ ont rendez-vous avec un inspecteur des Brigades de Sécurité Stellaire au pied d’une Vierge noire. Cette statue se trouve actuellement dans un habitat orbital indépendant, dont l’inspecteur, qui enquêtait sur le trafic de carapaces de tortues pensantes (appelons les des Tistudes, par exemple) pour fabriquer des tortecordes (un véritable génocide), doit être exfiltré discrètement (par transit, donc). Sur place, les PJ devront déjouer la surveillance des forces d’élite du royaume, les mousquetaires du roi, qui veillent sur la statue érigée sur une placette à laquelle on accède en traversant un cabaret. La tortecorde est un instrument de musique en vogue sur place, et tous les chanteurs ou groupes en vogue en emploient (un tortecordiste se produit d’ailleurs dans le cabaret en question).

Vous noterez que bien que deux tirages aient été faits sur des ouvrages « historique XVIIème / XVIIIème siècle » et un troisième sur du med-fan’, rien n’indique que l’habitat spatial ait une atmosphère « rétro » ; les mousquetaires du roi pourraient fort bien être armés de pistolasers tout ce qu’il y a de plus moderne.

Bref, encore une fois, même si le résultat pose des questions, le Giannirateur a fonctionné. Je vais faire quelques autres essais avec des contraintes différentes, pour voir, mais une chose est à peu près sûre à ce stade, c’est que je vais l’adopter.
Et sûrement continuer à m’amuser à faire des tirages dessus juste pour le plaisir de voir ce que mon imagination en tire…

Ce contenu a été publié dans JdR, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *