Rapparthon n° 13 : deux scénarios clé en mains (ou presque) sur Sorcellera

Encore quatre planètes pour le Rapparthon…
Sorcellera, c’est Hurlements + Ars Magica. Comme je n’ai que les règles de base de ces deux jeux, la préparation de la liste pour les tirages va aller vite ! À moins que je ne décide de pimenter la sauce en rajoutant du Werewolf et du Mage, histoire d’obtenir une version musclée du bazar, et puis Witch Hunt pour faire bonne mesure… Ouais, ça me parait une idée bien dans le ton.

Le D20 m’indique 11 : défendre (protéger, aider, escorter).

Premier tirage : Ratkin, p 126 : metis Ratkin.
Deuxième tirage : GURPS Mage : The Ascension, p 173 : caern.
Troisième tirage : Hurlements, livret n° 1 p 8 : la forêt.
Quatrième tirage : Bastet, p 112 : A 900-pound Crinos weretiger.
Cinquième tirage : GURPS Mage, encore, p 64 : in graveyards.
Sixième tirage : Rokea, p 70 : a mystical flame […] that doesn’t end until its target is consumed.

Résultat :
Un rat-garou métis demande aux PJ d’aller dans un caern pour protéger la forêt. Les PJ devront affronter un tigre-garou de 400 kg sous forme Crinos dans des cimetières. Un élément majeur du scénario sera une flamme mystique qui ne s’éteint pas tant que sa cible n’est pas consumée.

Bien entendu, le danger dont il faut protéger la forêt est l’incendie, par cette flamme mystique, qui est magique et devra être combattue par la magie.

Ceci dit, j’ai peut-être un peu surchargé la barque, ou plutôt la planète, et le résultat est sans doute trop éloigné de ce qu’aurait pu donner l’original : refaisons un essai avec seulement Ars Magica et Hurlements.

Cette fois-ci, le D20 donne 17 : tromper (faire croire, trahir, mentir, tricher).

Premier tirage : Hurlements, livret n° 2 p 45 : un homme vêtu de noir, au visage et aux cheveux gris.
Deuxième tirage : Ars Magica, 4th edition, p 135 : forge.
Troisième tirage : Ars Magica, 4th edition, p 201 : the clergy.
Quatrième tirage : Hurlements, livret n° 1 p 18 : aigle royal.
Cinquième tirage : Ars Magica, 4th edition, p 259 : the covenant.
Sixième tirage : Ars Magica, 4th edition, p 4 : the monastery of Rievaulx.

Résultat :
Un homme vêtu de noir, au visage et aux cheveux gris, demande aux PJ d’aller dans une forge tromper le clergé. Les PJ devront affronter un aigle royal au convent. Un élément majeur du scénario sera l’abbaye de Rievaulx.

Pas sûr que ça soit plus dans le ton finalement, même si on part du principe que l’aigle royal est un aigle-garou. Le clergé à tromper vient évidemment de l’abbaye (qui sur Terre se situe dans le Nord Yorkshire). Et pourquoi une forge ? Serait ce la forge de l’abbaye, et le forgeron aurait il des choses à se reprocher vis-à-vis de sa religion ou de ses coreligionnaires ? Et qui est ce mystérieux homme en noir ? Il trafique sûrement avec le forgeron pas très net…

Ce contenu a été publié dans JdR, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.