Comment préparer quand même une campagne ouverte

Coïncidence : après avoir expliqué hier qu’une campagne ouverte ne pouvait être préparée à l’avance, je suis justement en train de lire une campagne (relativement) ouverte qui y parvient quand même, ce qui m’amène à amender mon opinion initiale.
Il s’agit de la campagne proposée dans le supplément Colombia D20. Cette campagne n’est pas stricto sensu une campagne ouverte : les persos y ont un employeur et une mission, c’est peut-être plutôt une campagne à objectif clairement défini ; mais les persos ont une grande latitude pour parvenir à leurs fins.

La campagne consiste en huit scénarios. Trois de ces scénarios sont des passages obligés, dont celui qui ouvre la campagne et celui qui la conclut. Les cinq autres sont destinés à être insérés par le MJ à sa guise si la « réputation » des PJ auprès de telle ou telle faction de l’histoire (réputations quantifiées par les résultats de leurs actions) atteint un certain seuil (à la hausse ou à la baisse) : on conserve donc la propriété d’une campagne ouverte, qui est que ce sont les actions des PJ qui décident de l’évolution de l’histoire.

Ce mécanisme est une solution intéressante, mais qui demande quand même beaucoup de préparation au MJ, dont une partie sera probablement inutile au final : pas sûr que ça en vaille vraiment le coup. Mais en tous cas, ça a l’air de fonctionner ; au moins pour une campagne ouverte à objectif clairement défini…

Ce contenu a été publié dans JdR, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.