Rien n’empêche tant d’être naturel que l’envie de le paraître

Je ne sais pas ce qui me gonfle le plus : que quelqu’un fasse des magouilles dans son coin pour privilégier ses intérêts particuliers au détriment de ceux de l’équipe (puisque ça revient à y allumer un incendie que je ne pourrai que plus ou moins contenir, mais qui couvera sous la cendre sans jamais s’éteindre, sauf renouvellement complet du reste de mon effectif évidemment) ; ou qu’on me présente le résultat la bouche en cœur, d’un air angélique, comme s’il n’y avait pas eu de magouilles, justement, alors que les signes en sont flagrants et que ça donne vraiment l’impression qu’on me prend pour un con (ou un grand naïf).
Alors certes, je peux faire des contre-magouilles, et je peux même les faire à un niveau plus élevé. Reste que je rentre avec du retard dans la compétition et qu’au bout du compte, l’issue ne dépend pas de moi.

Ce contenu a été publié dans On n'a pas des métiers faciles, Références cryptiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.