Et pour quelques bloutoks de plus

La série Valérian a en principe eu droit à son point final en janvier 2010 (bien trop tard à mon goût, puisqu’elle a agonisé pendant une vingtaine d’années avant d’accoucher de ce final calamiteux) ; mais il semble qu’il y ait encore du fric à se faire sur le filon, puisqu’après le premier (et pour l’instant unique, bien qu’il soit sorti il y a presque deux ans) tome de Valérian par dans laquelle la série est revisitée par d’autres auteurs de BD, Mézières et Christin viennent de publier Souvenirs de Futurs, dans lequel ils, je cite la quatrième de couv’, « revisitent en compagnie de leurs personnages préférés certains épisodes mythiques de la plus célèbre des séries de science-fiction française ».
Ça me donne vraiment l’impression qu’ils sont en train de pressurer le filon jusqu’à sa dernière goutte, si vous me permettez cette image quelque peu incongrue. Mais d’un autre côté pourtant, y avait peut-être plus lucratif comme produit dérivé…
Plus d’infos d’ici quelques temps sur les canaux habituels.

Ce contenu a été publié dans BD, Références cryptiques, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Et pour quelques bloutoks de plus

  1. Fabien Lyraud dit :

    Depuis l’Orphelin des Astres c’est devenu assez mauvais, en fait.
    Depuis d’autres séries comme Sillages ou Orbital ont largement remplacé Valérian dans sa niche bibliographique.

    • Imaginos dit :

      Je situerais le début de la fin avant : le dernier album à trouver vraiment grâce à mes yeux est « Sur les frontières » (même si je ne nie pas que le suivant ait un peu d’intérêt). Après, ce n’était plus ça pour moi. :-\

    • Alias dit :

      Orbital m’impressionne plus que Sillage, je dois dire. J’attends avec impatience la suite – et j’ai été passablement agacé par le « nouvel » album, qui est aussi une compile façon « fonds de tiroirs ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.