C’était surtout une bonne occasion (ratée) de fermer sa gueule

Entendu ce matin sur Transes-info, à propos de la mort de Clancy, et plus précisément à propos d’un quelconque de ses bouquins (pas retenu lequel) :

C’est donc l’occasion de relire si vous n’avez pas encore lu

Encore une fois, le journaliste gars-qui-cause-dans-le-poste nous prouve à quel point la maîtrise de la langue française dans sa corporation est devenue chose accessoire. Il aurait mieux fait de la fermer (mais pas de la refermer, puisque ç’aurait probablement été une première).

Ce contenu a été publié dans Perles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *