Kro en résumé : Le jeu de la mort

Le jeu de la mort
V.O. : Game of Death

Film d’arts martiaux de 1978, avec Bruce Lee dans une partie du rôle principallejeudelamortBruce Lee étant mort avant la fin du tournage, ce film n’est sorti qu’en 1978 (cinq ans après), avec un scénario très différent de celui initialement prévu, et avec un (ou ptêt plusieurs) autre(s) acteur(s) pour jouer la plupart des scènes de son personnage, Billy Lo.
À Hong Kong, l’acteur Billy Lo est menacé par une organisation criminelle, de même que sa copine qui est chanteuse. Il est même tellement menacé que, sur le tournage d’un film, il se prend une balle dans la tête. Miraculeusement à peine blessé, mais obligé de subir une opération de chirurgie esthétique (bien pratique pour expliquer que les doublures, au visage généralement masqué par de grosses lunettes ou un casque de moto, ne ressemblent pas des masses à Bruce Lee), il décide de se faire passer pour mort afin de pouvoir agir en toute liberté contre les criminels. Bien sûr, ça implique principalement des scènes de baston, en particulier à la fin dans les différents étages d’un bâtiment au sommet duquel se trouve le chef de l’organisation criminelle (c’est dans cette partie qu’on voit le mieux Bruce Lee lui-même, puisque ce sont en bonne partie des reprises des scènes qu’il avait originellement tournées).
À noter un combat intéressant contre un adversaire joué par le basketteur Kareem Abdul Jabbar. C’est même sans doute le meilleur morceau du film, pasque Bruce Lee rend dans les cinquante centimètres à son adversaire…
Les doublures ne ressemblent pas des masses à l’acteur originel, et c’en est même parfois pitoyable. D’une certaine façon, le film aurait été meilleur s’il avait été entièrement retourné avec un seul et unique acteur (mais dans ce cas, ça n’aurait pas été un Bruce Lee…).
Au final, ce film est handicapé quel que soit l’angle sous lequel on le regarde : si on le prend comme un film de Bruce Lee (ce qui était mon cas), il est gâché par le fait que la plupart des scènes soient tournées par un autre acteur ; et si on le prend comme un simple film d’arts martiaux, le fait que le héros soit incarné par plusieurs acteurs différents gâche quand même un peu les choses.
Ceci dit, l’intrigue est quand même potable. Mais y a pas, plusieurs acteurs pour le même personnage, ça n’arrive pas à passer chez moi.

Ce contenu a été publié dans J'ai pas la télé, Kros, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.