Hidden agenda

J’ai paumé mon agenda. Et ça m’agace.
Je l’avais regardé dimanche, j’ai voulu le ressortir hier soir, pas moyen de remettre la main dessus.
Heureusement que c’est la fin de l’année et que je me souviens (je pense) de tout ce qu’il y avait d’inscrit dedans pour les jours à venir. Mon agenda, c’est principalement une béquille pour ma mémoire qui marche très bien sans lui (sauf quand je ne me souviens plus d’où je l’ai mis).
J’ai rangé des papiers lundi ; j’ai donc rouvert tous les dossiers que je me souvenais d’avoir complétés, ou simplement consultés, mais sans l’y retrouver. J’ai regardé dans le bac à papier du garage, chou blanc. J’ai cherché partout où je pensais qu’il avait pu se glisser coincé entre deux papelards, mais nada.
Moi qui suis relativement bien rangé, ça m’agace à un point tel que j’en ai rêvé pendant ma sieste : j’ai rêvé que je rêvais que je le retrouvais dans un dossier, puis que je me réveillais, déçu de ce que ce n’était qu’un rêve, pour le retrouver quand même dans le dossier en question. Puis… je me suis réveillé. Et ce n’était effectivement qu’un rêve…
J’imagine que je remettrai la main dessus tout à fait par hasard l’année prochaine ; c’est-à-dire quand il sera trop tard pour qu’il me serve encore à quelque chose…

Ce contenu a été publié dans Ma vie est un drame, Rêves. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Hidden agenda

  1. Ping : Six mois trop tard | imaginos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *