Même en cas d’avis contraire de votre part…

Depuis qu’un chéquier envoyé par la Poste est arrivé quelques jours après la date prévue, me forçant à faire opposition dessus puisqu’il était présumé perdu, je me fais adresser mes carnets de chèques à ma banque, et vais les retirer à l’agence.
Toutes les quelques années, la banque fait une tentative pour me faire cesser cette méthode et recommencer l’envoi postal des chéquiers, en n’oubliant pas évidemment de facturer au passage chaque expédition (et c’est d’ailleurs cette facturation qui est devenue ma principale motivation pour m’emmerder à continuer à aller retirer mon chéquier chez eux plutôt que de le recevoir bien peinardement dans ma boîte aux lettres).
Cette année était une de ces années, où on m’informait que « sauf avis contraire de votre part », mes chéquiers me seraient désormais expédiés (moyennant finances…) à partir du 15 avril. J’ai donc émis un avis contraire de ma part, oralement, au guichet, dont le guichetier a pris note en assurant que le nécessaire serait fait.
Ce soir en rentrant du boulot, j’ai découvert dans ma boîte aux lettres mon nouveau chéquier (ainsi que le débit correspondant sur mon compte). Je me suis donc aussitôt fendu d’un courriel courroucé à ma « conseillère » (j’aurais bien téléphoné, ou je me serais déplacé, mais un courriel laisse une trace écrite, contrairement à une discussion orale), demandant des explications, la reprise du retrait de mes chéquiers à l’agence, et le remboursement des frais d’envoi du présent carnet. On va bien voir ce que ça va donner.
Et si ça ne donne rien… eh bien je crois que ma conseillère va perdre un client dans son portefeuille. Pasque je pense que dans ces conditions, je vais changer, non pas de banque car ça serait un bordel sans nom, mais d’agence bancaire, pour en prendre une autre plus proche de chez moi. Après tout, je n’ai aucune raison de rester fidèle à cette agence, et d’autant moins si je ne peux même pas avoir confiance en son personnel.
Le seul truc qui m’embête dans l’affaire est que la plus proche agence est située à environ 25 km, et dans un bled où je ne me rends qu’exceptionnellement ; ce qui veut dire que quand il me faudra aller y retirer mon chéquier, je devrai faire le trajet exprès ou le grouper avec une autre course dans le secteur. Pas sûr que ça ne me revienne pas plus cher en carburant (sans compter l’usure du Tonnerre mécanique) que ce que j’aurai économisé en frais d’envoi…

Ce contenu a été publié dans Les cons, ça ose tout, Ma vie est un drame, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Même en cas d’avis contraire de votre part…

  1. rappar dit :

    bah de toute façon c’est une question de principe, alors 25 km… :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.