Kro en résumé : la saga des Critters

Critters
Film de monstre de SF de série B (1986)crittersJ’avais le souvenir que c’était plutôt un navet, mais j’ai voulu me le refaire quand même.
Des créatures vaguement sphériques, pleines de dents, toujours affamées, et qui grossissent au fur et à mesure qu’elles mangent arrivent sur Terre, près d’une petite ferme du Kansas. Deux chasseurs de primes humanoïdes, capables de prendre l’apparence de n’importe quelle personne, arrivent à leurs trousses. Et comme on dit en amerloque : « mayhem ensues ».
Dans le genre, Gremlins était mieux. Ce machin là n’est quand même violemment pas terrible, c’était bien un navet à petit budget.

Critters 2
Suite du précédent (1988)critters2Ça se passe deux ans plus tard dans la même ville, et on retrouve quelques-uns des personnages du premier film (mais pas tous, ce qui donne à la série un aspect un peu « artificiellement recousu »).
C’est un film pour ados masculins, avec un héros ado et une scène où on voit une paire de nichons. Pour le reste, c’est vraiment pas terrible, surtout quand on a passé l’âge d’être dans le public-cible. Vous pouvez tranquillement faire l’impasse.

Critters 3
Suite de la suite (1991)critters3Cette fois-ci, les critters s’attaquent à un (petit) immeuble dans une ville américaine.
Ce film est meilleur que les deux précédents, car on n’y voit pas de chasseurs de primes qui défouraillent à tout va : les personnages ne peuvent compter que sur eux-mêmes et leurs propres moyens (limités) pour s’en sortir. Et puis aussi, il y a une héroïne ado qui ressemble vraiment à une ado, tout simplement pasqu’on a choisi pour le rôle une actrice ado, et pas une « vieille » de plus de vingt ans dont on prétend qu’elle est encore ado…

Critters 4
Fin de la série (1992)critters4On est désormais en 2045, et cette fois-ci, ce n’est plus un film de monstre sur Terre, mais un film de monstre dans l’espace : une capsule contenant un chasseur de critters humain et les deux derniers œufs de critters (en hibernation, tous) est récupérée par un petit vaisseau spatial de cinq personnes, qui l’amènent à une station spatiale qui s’avère être abandonnée. Évidemment, les œufs vont éclore…
Le coup de l’équipage de petit vaisseau spatial un peu typé préfigure ce qui sera fait ensuite avec Alien, la résurrection, puis en bien mieux avec Firefly. Le coup des monstres tapis dans les recoins de la station spatiale abandonnée rappelle en moins bien ce qui a été fait avant avec Alien. Bref, ce film n’a pas vraiment un grand intérêt, d’autant qu’on n’y voit finalement que peu les (et peu de) critters.

Ce contenu a été publié dans J'ai pas la télé, Kros, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.