Kro en résumé : Taram et le chaudron magique

Taram et le chaudron magique
Dessin animé Disney, tiré du cycle med-fan’ pour la jeunesse Les chroniques de Prydain (1985)taramchaudronmagiqueTant que j’en étais à faire des erreurs, je me suis dit que c’était le moment de me faire ce dessin animé de Disney que j’avais un moment hésité à aller voir en salles à sa sortie, avant de renoncer en me disant que j’avais passé l’âge d’aller voir des Disney, même s’ils surfaient sur la mode naissante du med-fan’.
L’histoire : un valet de ferme qui se rêve en grand guerrier est envoyé mettre en sécurité un porcelet magique dans une maison dans la forêt, pour éviter qu’il ne tombe aux mains du seigneur des ténèbres et ne lui révèle l’emplacement du chaudron magique qui lui permettrait de lever une armée de morts-vivants. Évidemment, il perd le goret en route et celui-ci atterrit chez le seigneur des ténèbres… S’ensuit une quête initiatique, qui finit bien évidemment, on est chez Disney…
À ma grande surprise, ce dessin animé était regardable. Certes, je suis trop vieux pour être dans le cœur de cible, mais c’était correct même pour un adulte. Évidemment, c’est parfois légèrement gnangnan, évidemment, le héros est un ado à qui on a envie de parfois donner des baffes plutôt que de s’identifier ; mais il n’y a pas la queue d’une chanson, l’incontournable princesse est plus démerdarde que la moyenne de ses consœurs précédentes chez Disney, et il y a des scènes qui doivent être flippantes pour un gamin impressionnable.
Ah, et puis c’est peut-être pasque je suis vraiment trop vieux, mais je n’ai pas l’impression que ça fasse rêver comme un Disney…

Ce contenu a été publié dans J'ai pas la télé, Kros, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à Kro en résumé : Taram et le chaudron magique

  1. 賈尼 dit :

    En fait c’est quasiment un des seuls dessins animés de Disney que j’aie appréciés. Tim Burton avait travaillé dessus, avant de se faire virer de chez Mickey. Ceci expliquant peut-être cela…

  2. Mathieu dit :

    Puisque tu es dans son cycle Disney, va sur le blog de Marie rejoindre le fan club de la Reine des Neiges, LE hit du moment !

    • Imaginos dit :

      Mais là, je crains vraiment d’être beaucoup trop vieux ! ;-)

      • Mathieu dit :

        [Je remets ma réponse au bon endroit]

        J’ai pensé la même chose en me rajoutant comme réflexions “images de synthèse, pfff”, “histoire tarte, pfff”, “barnum commercial, pfff”.

        Et puis je suis tombé dedans parce que l’histoire est maligne, la fantasy se fait pour une fois sans dragon qui crache du feu et surtout, surtout, il y a beaucoup de moments chantés façon comédie musicale (après il faut être fan de ce type de genre comme moi mais voilà, en soi, c’est une super réussite).

        • Imaginos dit :

          Hélas, dans les trucs pour lesquels j’ai passé l’âge, il y a les chansons Disney, je le crains (à part peut-être celles des Disney de mon enfance, et encore, à faible dose). ;-)
          Un des bons points de Taram à mes yeux est justement qu’il est dépourvu de chanson.

          • Mathieu dit :

            Comment te dire : ce ne sont pas des chansons, c’est une comédie musicale. Tu vois la différence ? non ? ah bon… (moi, de mauvaise foi, jamais ! :)

          • Imaginos dit :

            Oui, je la vois très bien : une chanson ou deux, je pourrais envisager de supporter ; une comédie musicale, c’est rédhibitoire en ce qui me concerne. ;-)

  3. Mathieu dit :

    J’ai pensé la même chose en me rajoutant comme réflexions « images de synthèse, pfff », « histoire tarte, pfff », « barnum commercial, pfff ».

    Et puis je suis tombé dedans parce que l’histoire est maligne, la fantasy se fait pour une fois sans dragon qui crache du feu et surtout, surtout, il y a beaucoup de moments chantés façon comédie musicale (après il faut être fan de ce type de genre comme moi mais voilà, en soi, c’est une super réussite).

Répondre à Mathieu Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.