Carton rouge

Le match de ce soir n’a pas encore commencé, mais tout à l’heure, deux heures avant le coup d’envoi, les nazes qui vont le commenter dans le poste en étaient déjà à nous parler du prochain adversaire de l’équipe de France de foot.
Faut il rappeler qu’on ne saura qu’après les deux matchs de tout à l’heure si l’équipe de France s’est qualifiée pour la suite, et son classement dans la poule ?
Je ne souhaite pas la défaite de l’équipe de France (pour une fois qu’elle marque des buts, elle doit enfin faire du beau jeu, et je n’ai rien contre le foot en soi, c’est son omniprésence dans les médias et dans la société, et les sommes obscènes qu’il brasse, qui me gonflent), mais je ne peux m’empêcher de penser que ça ferait bien les pieds à ces blaireaux radiophoniques si ça arrivait.
Le seul problème restant alors que je suis à peu près persuadé qu’ils ne seraient même pas capables d’en tirer les enseignements et d’apprendre à faire preuve d’un minimum d’humilité.
Surtout que, jusqu’à preuve du contraire, c’est pas eux qui sont sur le terrain, alors les entendre employer « on » ou « nous » quand ils devraient se contenter de « eux », ça me gonfle encore plus.
Combien de temps il reste à subir cette compétition, déjà ?

Ce contenu a été publié dans Les cons, ça ose tout. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.