Défi 2014 : scénario n° 11, les commentaires

Ce tirage était le sixième de la série.

Je ne me souviens pas d’avoir eu du mal à lui choisir un contexte, bien que Reign of Steel ne figurait pas parmi ma liste de possibilités initiale. Je crois que c’est l’association épidémie + échangeur routier qui avait vite orienté ma décision. Ensuite, je n’ai plus eu qu’à potasser quelques parties de GURPS Reign of Steel pour préparer mon scénar (mes souvenirs de lecture de La grande rivière du ciel de Gregory Benford m’ont également un peu inspiré : merci au camarade marcillois qui me l’avait conseillé autrefois à ce sujet).
Le choix d’Ebola Zaïre B pour l’épidémie était assez évident, puisqu’Ebola est un nom qui parle bien à l’imaginaire des gens. Évidemment, tout ceci était antérieur à l’épidémie bien réelle qui ravage l’Afrique occidentale, et si j’avais écrit ce scénario un peu plus tard, j’aurais probablement choisi un autre agent infectieux, pour ne pas donner l’impression de trop coller à l’actualité.

Le premier intertitre est bien entendu l’incipit du roman de Gilles Thomas L’autoroute sauvage. Les autres m’ont donné plus de mal…

Ce contenu a été publié dans JdR, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Défi 2014 : scénario n° 11, les commentaires

  1. Rappar dit :

    Je ne connais pas le jeu, mais on dirait une sorte de ‘Terminator’ :) Ce que j’aime bien dans ce scénar, outre les jeux de mots (« Les tubes de Léthé », forcément) ;D c’est que les PJ ont l’initiative. Ils ont un objectif, et c’est à eux de faire des plans pour être subtils.

    Au fait, pourquoi est-ce que les tubes et les missiles ne sont pas envoyés par avion? :) A 200 kg le container, il y a de quoi en envoyer au moins 100 par avion-cargo, rapidement et sans risques de pertes :)

    • Imaginos dit :

      > Au fait, pourquoi est-ce que les tubes et les missiles ne sont pas envoyés par avion? :)

      Pasque ça coûterait plus cher que d’utiliser le canal, que ça nécessite des infrastructures plus lourdes, et des IA plus balèzes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *