Défi 2014 : scénario n° 12, les commentaires

Au départ, ce tirage (le trente-deuxième de la série) devait donner un scénario pour Conspiracy X, ou éventuellement Delta Green (je ne pouvais plus exploiter Dark Conspiracy, déjà prévu pour un précédent tirage). Mais j’ai tout de suite écarté Delta Green car mes souvenirs de sa lecture, au siècle dernier, étaient vraiment trop lointains, et le bouquin trop aride pour que j’aie vraiment la motivation d’en relire les passages nécessaires. J’ai donc commencé à développer ça pour Conspiracy X, mais j’ai fini par me demander si ajouter une nouvelle espèce ET était bien conforme au canon du jeu. Estimant que non, j’ai dû me rabattre sur un autre contexte fantastique-contemporain ; et comme ce n’est pas franchement le point fort de ma ludothèque, j’ai eu un peu de mal à en trouver un qui soit exploitable (rétrospectivement, je me demande pourquoi je n’ai pas essayé d’en faire quelque chose pour Buffy… c’était sans doute pasque pour moi, Buffy est destiné à des persos lycéens ou étudiants, et que là ça devenait largement trop ardu pour eux). Bien entendu, ça m’a imposé de relire une partie de Black Ops (un supplément pour GURPS dans lequel on joue des membres d’une agence gouvernementale américaine « musclée » combattant le surnaturel (des X-Files sous amphétamines, en quelque sorte)).

Je ne voulais pas que le lycanthrope soit un simple loup-garou (trop classique), et, les lonely ribbons of asphalt m’évoquant les grandes routes sillonnant le sud-ouest des États-Unis, le coyote-garou s’est facilement imposé. Du coup, j’ai dû aller relire une partie de Nuwisha.
Qui dit coyote-garou dit Indien, donc j’ai dû choisir une tribu, qui m’a à son tour permis de choisir une région géographique.

Mais même avec ça, j’avais du mal à développer quelque chose d’intéressant, j’ai donc fait un tirage supplémentaire pour avoir plus d’inspiration ; tirage que voici :

Commanditaire : Dark Sun Boxed Set The Wanderer’s Journal page 75 : infiltrate during the night to attack the tents of rival commanders
Destination : Imperial Crisis page 6 : colony is shut down
Action : se sacrifier pour
Objectif : The Complete Griselda page 128 : Red Hot
Motivation : solidarité
Antagoniste : Psionic Powers page 57 : Spontaneous Combustion
Théâtre : Expendables page 34 : grav sled (equipped with a terrain following sensor that will keep it exactly 1-10 meters above the terrain below)
Élément intéressant : Fasolt in Peril page 8 : saurian life form that looks like a bipedal salamander

Résultat : des infiltrations nocturnes pour attaquer les tentes des commandants rivaux amènent les PJ à se rendre à une colonie abandonnée pour s’y sacrifier pour rouge chaud. Motivés par la solidarité, les PJ seront gênés par la combustion spontanée dans un véhicule antigrav. Un élément majeur du scénario sera une forme de vie reptiloïde qui ressemble à une salamandre bipède.

Là, l’inspiration est enfin arrivée, et j’ai pu développer le scénario.

Je suis assez content de la subtilité du premier intertitre…

Ce contenu a été publié dans JdR, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Défi 2014 : scénario n° 12, les commentaires

  1. Rappar dit :

    Oh bon sang ça me rappelle un scénario que j’avais trouvé dans Casus 104 pour Conspiracy X… même village tranquille, même évènements (sauf que là c’était bien une histoire d’ado avec pouvoirs). Je m’étais réveillé au milieu de la nuit en pensant : « et si on le jouait avec des Toons? » et ça avait donné un résultat tout à fait spécial, oscillant plusieurs fois entre le drôle et le sérieux… et les mandroïdes m’y font complètement penser! ;))

    Pas mal le coup du 2e tirage. On se dit « évidemment, le 2e tirage est bien tombé dans quelque chose de cohérent », mais en fait non tu as laissé tomber plein de choses (rouge chaud…)

    PS: cela fait plusieurs fois que je trouve que la motivation « paresse, facilité » au tirage ne donne rien… :/

    • Rappar dit :

      J’aime bien l’exploitation de l’antagoniste « une caravane » (en plus, venant de Hurlements, on ne pense pas tout de suite à un trailer ;))

      Et je n’ai pas compris la blague du titre (ça faisait longtemps…) « l’emprise du feu »?

    • Imaginos dit :

      Ça n’a rien à voir avec le scénar de CB, que j’ai lu à l’époque certes, mais dont je n’avais aucun souvenir avant que tu n’en parles.
      Rouge chaud, c’est le feu (les incendies, qui sont eux-mêmes déclenchés par la combustion spontanée), ça me paraissait assez clair pourtant… Je n’ai rien laissé tomber du tout.
      La motivation paresse / facilité, je partais sur une piste légèrement différente au départ, dans laquelle les persos devaient se débarrasser de la moto et le faisaient facilement en la refilant au nuwisha ; c’est moins flagrant dans le résultat final, mais lui donner la moto va vachement faciliter la phase d’enquête pour les black ops.

      • Rappar dit :

        Bon je peux rééditer mon commentaire en rajoutant des smileys au 2e paragraphe? :)

        Je n’ai pas dit que c’était une copie du scénar de Casus; juste qu’il y avait convergence (Roswell est au Nouveau-Mexique), et que cela me permettrait de mettre mes scénars de Conspiracy-Too dos à dos ;))

        Rouge Chaud = feu ça m’a échappé, oui… (ouh le mauvais! ;)) en fait je suis impressionné par le fait que les pré-requis du premier tirage n’aient pas assez emprisonné ton imagination, et que tu aies rajouté un 2e tirage… 8) Apparemment, plus c’est bridé, plus ça marche! ;)

        J’aime beaucoup l’originalité qui se dégage de ces scénars (le coyote-garou, fallait y penser) et vois le travail de recherche que cela représente (relire du WW…) :)

        • Imaginos dit :

          À la réflexion, je me demande si « rouge chaud » n’était pas plutôt les lasers des mandroïdes. Je n’ai pas gardé de notes de mes réflexions à ce sujet.

          > Apparemment, plus c’est bridé, plus ça marche! ;)

          Oui, ça fait des années que j’ai remarqué que ma créativité est plus prolifique quand elle doit respecter des contraintes que devant une simple page blanche.
          C’est pour la même raison sans doute qu’il est difficile d’être vraiment original, ou génial, car ça demanderait un effort de création ex nihilo qui est beaucoup plus difficile que de rebondir sur les idées des autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *