Le retour de Zargo

L’era di Zargo, un JdR situé dans le monde de Zargo, est désormais disponible (en italien…).

Si j’en crois Phersu, ce ne serait pas la première adaptation de cet univers en JdR, puisque Casus Belli serait passé avant. Toutefois, ceci m’avait échappé à la lecture de SangDragon, et un rapide feuilletage ne me l’a pas confirmé. Je ne suis pas connaisseur de Zargo, donc si tu lis ce billet, je suis preneur d’explications sur ta théorie…

Ce contenu a été publié dans JdR, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Le retour de Zargo

  1. Phersu dit :

    Je ne peux que le dire de mémoire n’ayant pas le HS 11 sous les yeux mais dans mon souvenir c’est dit explicitement dans l’historique de l’Archipel de Malienda : le jeu de plateau Zargo raconte le lointain passé de l’Archipel (de même que Blackmoor est le lointain passé de Mystara).

    Il doit y avoir (dans mon souvenir) un truc sur les Araignées, qui est une des espèces dans Zargo(s). A ce moment-là pourtant Zargos était chez Eurogames avec Duccio Vitale, pas chez Jeux Descartes mais ils devaient avoir un accord à l’amiable. Je ne sais pas si la bd sur Malienda s’en est servie aussi.

    • Imaginos dit :

      Ça y est merci, grâce à tes indications j’ai retrouvé ça : c’est page 52 colonne du milieu, Les races très anciennes. Ça ne m’avait absolument pas marqué à la lecture (mais il faut dire que SangDragon dans son ensemble ne m’a absolument pas marqué à la lecture, ou du moins, absolument pas marqué en bien).

  2. Phersu dit :

    Le jeu italien a l’air d’être sur la 1e édition italienne (Zargo’s Lords, 1978) alors que je crois que le Hors-série 11 (1994) renvoie à la révision française Zargos (édition 1989/1990).

    Zargo’s Lords avaient les Ailés, les Chevaliers, les Dragons, les Moines et la deuxième boite (1983) avait ajouté les Amazones et les Araignées, l’édition Zargos a gardé les 6 espèces mais a beaucoup changé la carte. On peut comparer les cartes de Zargo et Zargos sur ce site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *