Kimono metal

Les dernières nouveautés musicales que j’ai écoutées sont les deux nouveaux albums d’Onmyo-Za, dont je serais bien en peine de lire les titres : 雷神創世 et 風神界逅 (si j’en crois internet, ça se prononcerait respectivement Raijin Sousei et Fuujin Kaikou).raijinsouseifuujinkaikouBien entendu, c’est entièrement chanté en japonais, langue dont je n’entrave pas un traître mot (enfin, c’est pas tout à fait exact, il y a des mots isolés que je suis capable de reconnaître dans les films de Kurosawa par exemple, mais ça ne me permet bien évidemment pas de comprendre une chanson dans cette langue).
Le premier des deux est un peu différent m’a t-il semblé du reste de ce que je connais de la production du groupe, avec un son un peu plus dur, ce qui me l’a rendu plus intéressant. Mais dans l’ensemble, j’ai du mal à faire une distinction dans leur production, qui parait assez uniforme (ce cas particulier excepté) à mon oreille non-initiée de gaijin.

Extrait du premier :

Extrait du second :

Ce contenu a été publié dans Zique, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *