Don’t judge a book by its cover

J’avais commandé un nouveau bouquin de JdR en impression à la demande chez RapideJDR (ce n’était pas la première fois, et je n’avais jamais eu de problème auparavant).
Lorsqu’il est arrivé, j’ai vérifié que son titre était bien le bon, qu’il était correctement imprimé, et je l’ai ajouté à ma liste de choses à lire un jour quand j’aurai le temps tout en le rangeant sur l’étagère idoine.
Et puis je me suis dit, un peu plus tard, que j’allais le feuilleter un peu mieux, juste comme ça, pour découvrir quelques illustrations ou têtes de chapitre au détour d’une page.
Et là, j’ai eu la (mauvaise) surprise de constater que le contenu du bouquin n’était pas le bon : il s’agissait des pages d’un autre ouvrage de la même gamme (que par ailleurs j’ai déjà, avec la bonne couverture) ; une mésaventure qui m’était déjà arrivé il y a quelques mois avec un supplément MGP pour Rikki-Tikki-Traveller, comme je l’avais raconté ici-même à l’époque.
Du coup, j’ai contacté aussi sec le service réclamations de RapideJDR, en joignant une photo de la bête sur laquelle on voyait à la fois un bout du titre de la couverture et un bout de celui de la page de garde (au passage, RapideJDR est en français, mais leur service réclamations, sur lequel il faut s’inscrire séparément du site lui-même, est tout en angliche, vu que c’est celui de la maison-mère DrivethruRPG. Moi j’arrive à peu près à m’exprimer en anglais, mais je me demande s’ils seraient capables de gérer une réclamation d’un francophone exclusif…). J’ai eu une réponse très rapide, me demandant entre autres précisions des photos du problème (et ma pièce jointe alors, elle était là pour quoi faire ?), et après avoir envoyé de nouvelles photos et fourni les précisions demandées, j’ai eu une autre réponse, un peu moins rapide (mais quand même : un peu plus de quatre heures, ça reste raisonnable même si c’est bien moins bon que les cinq minutes de la fois d’avant) m’annonçant qu’ils allaient m’en réimprimer un.
J’espère qu’ils ne vont pas se planter et m’envoyer le mauvais bouquin avec sa couverture normale…
Je crois que je vais désormais faire très attention au contenu précis des ouvrages que je reçois, même (et surtout) s’ils sont destinés à n’être lus que plusieurs années plus tard…

Ce contenu a été publié dans Ma vie est un drame, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *