Bal tragique à Charlie Hebdo : 12 morts

Qu’est ce que vous voulez que je dise de plus que ce que tous les autres ont déjà dit ? Je suis sûr que même mon titre a déjà été inventé plein de fois avant moi…
Mais fallait quand même que je dise un truc, merde.
Au moins quelques mots sur Cabu, une figure de ma jeunesse avec son Grand Duduche dans Pilote puis ses dessins dans le Canard Enchaîné, dont je m’étais dit plusieurs fois qu’un jour j’aurai à faire l’oraison funèbre sur le blog, sans jamais imaginer que ça pourrait être dans de telles circonstances. Il allait avoir 77 ans dans quelques jours. Ses positions caricaturales dans le Canard me faisaient parfois grincer des dents, mais bon, c’étaient des caricatures, et le propre des caricatures est d’être caricatural.
Quelques mots sur Charb aussi. Je ne lisais pas Charlie donc je ne le connaissais que par ses contributions au Canard et quelques dessins vus ailleurs, mais j’aimais bien ce qu’il faisait. Et finalement, il aura été visionnaire :charliehebdoIl aurait eu 48 ans cette année : ça fait bien trop jeune pour avoir pu être une figure de ma propre jeunesse.
Quelques mots sur Tignous surtout. Pasque Tignous, pour moi, c’était d’abord et avant tout Bernard Verlhac, l’illustrateur des premières éditions de MEGA et Rêve de Dragon. Une autre figure de ma jeunesse… Fauché l’année de ses 58 ans. Mais on n’est pas à RdD là, il n’y aura pas de réincarnation.
Espérons que Charlie lui-même survivra à ce drame, mais je crains que son pronostic vital ne soit engagé.

Espérons aussi que parmi les dégâts collatéraux ne figurera pas l’intégration de la population musulmane de France, pasque les crétins qui ont fait ça se revendiquent peut-être de l’Islam, mais l’Islam n’a rien à voir avec eux, bien que l’amalgame soit facile et rapide…

Accessoirement, je me demande s’il y aurait eu les mêmes sentiments et les mêmes réactions dans la population si, au lieu de massacrer des gens pour la plupart connus, les salauds qui ont fait ça avaient buté une douzaine d’anonymes. C’est ptêt moche ce que je vais dire, mais personnellement, je doute que ça m’aurait affecté autant si cette barbarie avait touché des inconnus. Ou du moins, j’aurais plus été dans la colère que dans la tristesse. Ce qui tendrait à prouver que les assassins ont bien su taper là où ça touche le moral de l’ennemi.
Oui, de l’ennemi. Pasque faut pas oublier non plus que c’est un acte de guerre. Et que celle-là, elle est autrement plus difficile à mener (et donc, à espérer gagner) qu’une guerre conventionnelle.

Ce contenu a été publié dans BD, JdR, Monde de merde, Références cryptiques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

11 réponses à Bal tragique à Charlie Hebdo : 12 morts

  1. [ALT+R] Fred dit :

    Touché moins si cela n’avait pas été Charlie ? Peut-être. Mais je n’y crois pas complètement.
    Mohammed Merah a frappé des anonymes et ça a touché toute la France – il y avait des enfants, aussi…

    Et le mot « guerre » j’ai failli l’écrire sur mon compte FB. On est les bons et on doit se battre contre les méchants. On soutient la liberté et la démocratie et on doit en effet combattre leurs ennemis.

    • Imaginos dit :

      Effectivement, c’est ptêt pas « moins » mais plutôt « différemment », comme je le disais d’ailleurs ensuite.
      Si ça n’avait pas été Bernard Verlhac et Cabu, j’aurais été indigné et en colère. Mais là j’ai d’abord pris un grand coup de massue sur la tête et je ne l’ai ptêt pas encore complètement encaissé. Or un adversaire sidéré est beaucoup moins dangereux qu’un adversaire remonté à bloc, ce qui me fait dire qu’ils ont bien su où taper pour être efficaces.

  2. Mithriel dit :

    Même la guerre, ce n’est pas ça. Si c’est la guerre, c’est un crime de guerre.

    • Imaginos dit :

      La guerre entre gentilshommes, à visage découvert et « Messieurs les Anglais, tirez les premiers ! », ça n’existe plus, même chez nous, pays d’incurables romantiques idéalistes, depuis plus d’un siècle. C’est bien une guerre.
      Et donc, c’est est bien un crime de guerre. La seule raison pour laquelle je n’ai pas employé cette expression dans mon billet est que j’ai encore quelques atavismes d’incurable romantique idéaliste (mais je me soigne) et que de ce fait, et parce que s’agissant de gens que je connais je me sens incommensurablement plus touché que s’ils avaient buté douze passants anonymes dans la rue ou le métro, j’aurais tendance à faire une certaine hiérarchie dans l’horreur et à considérer ça comme encore plus abject.

      • [ALT+R] Fred dit :

        C’est une guerre pour défendre notre démocratie, contre les ennemis de l’extérieur (djihadistes) comme ceux de l’intérieur (extrême droite) qui veulent la même chose : une guerre civile entre musulmans et non musulmans.

        Mais ce n’est pas une raison non plus pour accepter que l’on rogne encore sur nos libertés comme prix de notre sécurité ! On doit agit en démocrates et rester attachés aux droits de l’homme, même envers des assassins fanatiques.

        • Alias dit :

          Faire la guerre à des concepts, ça n’a jamais fonctionné.

          • [ALT+R] Fred dit :

            Alors appelons cela défense. Défendre nos droits, notre démocratie, nos libertés. Mais on se défend pas sans être (ou avoir été) attaqué.

            Donc quelque part, il y a affrontement, lutte, conflit…

  3. 賈尼 dit :

    Espérons aussi que parmi les dégâts collatéraux ne figurera pas l’intégration de la population musulmane de France

    Euh, je n’ai pas compris cette phrase.

    • Imaginos dit :

      Ça veut dire que je crains qu’en plus des victimes physiques de l’attentat, une des conséquences soit d’endommager encore plus la coexistence déjà fragilisée entre la « communauté musulmane » et la population française se prétendant « de souche », pasqu’un certain nombre de gens dans cette dernière vont faire l’amalgame entre deux tarés se prétendant d’une religion dont beaucoup de choses leur ont échappé, et les gens qui pratiquent ladite religion, et tous les stigmatiser.
      Quelques faits divers survenus ces dernières heures semblent hélas justifier mes craintes.

    • Imaginos dit :

      ! ! ! Dire que j’avais initialement prévu d’adopter cette orthographe, avant d’en revenir à quelque chose de plus classique…
      (P.S. : j’ai supprimé ton commentaire doublon)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.