Kro en résumé : Dragons 1 et 2

Dragons
How to Train Your Dragon
2010

Film d’animation med-fan’dragons2010Le héros, Harold, est un jeune viking freluquet (contrairement aux autres) vivant dans un village fréquemment attaqué (et incendié) par des dragons (et dont son père est le chef). Comme physiquement il n’a aucune chance d’en tuer un lui-même (et donc d’être considéré comme un vrai viking), il a fabriqué une sorte de lance-filet, et parvient ainsi à abattre un dragon de la variété la plus redoutable, mais évidemment dans le feu de l’attaque du village par toute une bande de dragons, personne ne l’a vu. Il retrouve l’animal emberlificoté à quelque distance du village, mais ne peut se résoudre à le tuer et à la place, le libère. Sauf que la bestiole est handicapée (il lui manque la moitié de son aileron de queue) et ne peut s’envoler au loin. Harold parvient à apprivoiser le dragon, lui fabrique un aileron artificiel, et l’utilise comme monture volante. Il découvre ce faisant que beaucoup des choses que ses compatriotes croient savoir sur ces créatures sont erronées…
Par certains aspects (le personnage principal, pour commencer), ça m’a rappelé Ronal le barbare. Le présent film est quand même un peu moins humoristique. Mais tout aussi bon.

Dragons 2
How to Train Your Dragon 2
2014

Film d’animation, suite du précédentdragons22014Quelques années après le précédent film, nos vikings vivent désormais en mutualisme avec les dragons, mais en explorant des terres lointaines, Harold découvre que des hommes capturent des dragons pour les livrer à un certain Drago Poing Sanglant qui est en train de se constituer une armée. Stoïck, le chef du village et père d’Harold, ordonne de préparer les lieux à une attaque, alors que son fils, lui, part contre l’avis (et l’ordre) de son père essayer de raisonner Drago.
C’est toujours plaisant, mais ça n’a plus le côté novateur du premier épisode, donc forcément, c’est moins bien. L’histoire est plus sombre (ce qui pour moi n’est pas forcément un handicap), et la baston finale fait un peu trop grand spectacle. Mais dans l’ensemble, ça reste un film fort agréable.

Ce contenu a été publié dans J'ai pas la télé, Kros, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.