Kro en résumé : Handbook for Space Pioneers

Handbook for Space Pioneers
A Manual of the Galactic Association (Earth Branch)
Prepared by L. Stephen Wolfe and Roy L. Wysack
Grosset & Dunlap
© 1977-1978 L. Stephen Wolfe & Roy L. Wysack
ISBN : 0-448-16185-0
198 pages, format 20,2 × 27 cm environ

Manuel destiné aux candidats à l’expatriation vers l’une des huit exoplanètes en cours de colonisation par la Terre à la fin du XXIVème sièclehandbookforspacepioneersC’est principalement du texte écrit assez petit, sans empattement, sur deux colonnes justifiées, et au départ il faut faire un effort pour se plonger dedans (ensuite, une fois qu’on est pris par le bouquin, ça devient tout de suite beaucoup plus facile). Les illustrations consistent principalement en quelques cartes spatiales, planisphères et cartes régionales, et schémas techniques d’appareils, tout en N&B et particulièrement austère
Le gros du bouquin est occupé par la description détaillée des huit planètes, qui peut servir d’inspiration pour du JdR. On a droit aux caractéristiques des étoiles, aux données planétologiques, à des infos sur la flore et la faune, à la description de la colonie et à son histoire, et à un topo écrit par un colon sur sa vie sur place (avec des anecdotes dont certaines peuvent donner des idées de scénarios). Tout ça occupe 130 pages en tout, c’est donc nettement plus détaillé que bien des descriptions de planètes en JdR.
Chacune de ces planètes est nettement différente des autres (et de la Terre), sans recourir pour autant au cliché de la planète monopaysage. On n’est pas tout à fait dans la hard science, vu que les colons disposent entre autres d’antigravité, de champs de force et de réacteurs à antimatière, mais ça peut aisément se corriger, et surtout, ça n’a pas de réelle influence sur ce que sont les exoplanètes décrites.
En plus de la description des huit exoplanètes, il y a tout un topo sur les vaisseaux spatiaux (qui sont hard science mais voyagent quand même dans un hyperespace, car l’accélération jusqu’à des vitesses très élevées provoque une déformation de l’espace ; ainsi, en partant de la Terre il faut 59 jours pour atteindre Wyzdom, qui orbite autour d’Alpha Centauri, mais pour un observateur extérieur le voyage semble durer 85 jours ; ces durées deviennent respectivement 79 et 123 jours pour Athéna, la plus lointaine des huit planètes (à 77,6 années-lumière)) ; et des généralités sur les colons ; ainsi que quelques annexes qui, dans un supplément de JdR, seraient des aides de jeu à montrer aux joueurs pour renforcer leur sentiment d’immersion, comme un formulaire à remplir de candidat à l’émigration et son mode d’emploi.
Au final, c’est plus qu’une bonne source d’inspiration pour un JdR de SF interstellaire, c’est carrément un vrai supplément de JdR (sans référence au moindre système de règles) décrivant huit planètes et les vaisseaux spatiaux permettant de les atteindre, avec leurs plans (mais c’est utilisable dans des contextes utilisant d’autres types de vaisseaux interstellaires).

Ce contenu a été publié dans Kros, SF, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.