Kro en résumé : DayTrippers Core Rules

DayTrippers
A Surreal Science Fiction Reality-Hopping RPG
Core Rules
Tod Foley
Version 1.4.2 | As If Productions | 7 juin 2015
pas d’ISBN sur le bouquin
43 pages

Livre de règles du JdR de SF aux multiples possibilités DayTrippersdaytrippersLa création de perso se fait par répartition de points, il y a six caracs dont le score va de 1 à 6, 26 compétences dont les scores vont de 0 à 6 (certaines ont des spécialisations ; et on peut en créer d’autres si nécessaires), et ça définit l’essentiel du côté technique du perso. Pour résoudre une action, on lance autant de D6 que le score dans la carac adéquate, on garde le plus élevé et on lui ajoute le score éventuel dans la compétence appropriée (et d’éventuels autres modificateurs), puis on compare le résultat à un niveau de difficulté allant de 1 à 10 (ou au score de l’adversaire dans le cas d’une action en opposition). Les règles sont donc relativement simples (le jeu se veut d’ailleurs à tendance narrativiste). C’est un peu trop léger pour permettre une simulation suffisante à mes yeux, mais ça a l’air de tourner.

Le concept du jeu est assez simple : grâce à un appareil mis au point à la fin du présent siècle, il est possible d’accéder, pour une durée maximum de 24 heures (un voyage d’un jour, donc ; d’où le nom de DayTripper qui désigne ceux qui l’entreprennent), à tout un tas de planètes lointaines et d’univers parallèles (et même de voyager dans le temps ; ou encore d’accéder à des univers de poche appelés Dream Worlds, avec leurs propres lois de la physique et autres : tout est possible). Ça nous donne un jeu qui permet des scénarios indépendants dans des contextes extrêmement variés : quelque part, c’est assez proche de MEGA, mais sans le côté structurant et contraignant de la Guilde des MEGA. Assez proche aussi d’une version SF de Rêve de Dragon.

Il y a une méthode de création aléatoire de scénar, par le MJ ET les joueurs. C’est beaucoup plus épuré que le giannirateur par exemple (mais ça peut par contre se combiner avec lui), et le principe d’associer les joueurs à la création de l’architecture du scénario, donc de les informer à l’avance de ce qui les attend (même si c’est seulement dans les très grandes lignes) n’est pas très en accord avec ma conception du JdR.
Par contre, il n’y a pas de scénario.

Tout ça donne un résultat plutôt sympa si on veut un jeu permettant de jouer tout et n’importe quoi avec les mêmes persos tout en prétendant conserver une certaine cohérence. Évidemment, on peut aussi se contenter de reprendre le concept de base et utiliser un autre système de jeu (GURPS, par exemple). De toutes façons, ledit concept est très léger et n’est somme toute qu’un prétexte pour pouvoir jouer les mêmes persos dans des tas de cadres différents.

Une adaptation de Traveller à DayTrippers est disponible gratuitement sur DrivethruRPG.

Ce contenu a été publié dans JdR, Kros, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *