Le JdR fait appel à tous les sens

Comme je l’ai déjà expliqué à plusieurs reprises ici-même, j’ai été marqué (de manières diverses) par l’odeur de certains de mes bouquins de JdR. Ceci m’a donc parlé…
(notez que ceci (que je vous avais déjà signalé) vient contredire la chute du précédent ; et oui, je sais bien que dans les deux cas et malgré le titre du présent billet, il n’est pas question de JdR)

Ce contenu a été publié dans Hors catégorie, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.