Kro en résumé : Double Spiral War

Warren Norwood’s
Double Spiral War
Jonathan M. Thompson, Luke Green
Battlefield Press, Inc.
© 2014 Jonathan M. Thompson d/b/a Battlefield Press, Inc.
ISBN 978-0-9721419-6-3
BPI 1017
150 pages

Adaptation officielle à Traveller de The Double Spiral War TrilogytravellerdoublespiralwarAprès treize pages gaspillées pour une nouvelle d’ambiance qui n’est même pas écrite par Norwood, le contenu est « prévisible » : généralités sur le contexte, historique (dont la plus grosse partie résume les évènements se déroulant pendant la trilogie), présentation (superficielle) des principaux mondes (sans aucun UWP, bien qu’on soit à Traveller…), chapitre de création de persos (avec deux espèces ET jouables seulement, alors qu’il y en a trois qui ont de l’importance tout au long de la trilogie), matos, vaisseaux spatiaux, et caracs des principaux personnages des romans.
Le voyage interstellaire n’ayant rien à voir avec les sauts de Traveller, je me demandais comment il allait être restitué en termes de règles : c’est vite vu, il n’y a pas de règles sur le sujet ; on nous dit juste que les vaisseaux n’utilisent pas un jump drive, mais un Gouldrive, qui permet de voyager sur des distances allant jusqu’à 6.500 AL d’un coup (un peu plus pour les vaisseaux militaires) ; c’est tout. La durée d’un tel déplacement, la consommation des moteurs, le temps entre deux déplacements ? Rien de tout ça n’est précisé. C’est bien léger.

On ne peut pas franchement dire que ce soit une bonne adaptation. Certes, il y a bien les éléments essentiels, mais je ne digère pas l’absence de règles ou de directives sur le voyage interstellaire, ni la pauvreté des infos sur les ET (en particulier sur ceux qui ne sont pas prévus comme pouvant être utilisés comme persos) ; c’est du niveau d’une adaptation amateure incomplète qu’on trouverait sur internet. Si vous voulez faire jouer dans le cadre de la trilogie, ça peut quand même vous servir un peu, mais sinon, c’est à réserver exclusivement aux collectionneurs.

Ce contenu a été publié dans JdR, Kros, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.