Bêh… L’Inde à Carlisle…

Écouté dernièrement Wilder Shores, le nouvel album de Belinda Carlisle.Sur les neuf morceaux, deux seulement sont en anglais (dont une reprise) ; le reste est dans une langue indienne (de l’Inde), et donc rigoureusement incompréhensible par le commun des mortels occidentaux.
C’est pas forcément désagréable, mais c’est pas mon truc.
Accessoirement, seuls les deux morceaux en anglais ont fait l’objet d’une diffusion officielle sur youtube, ce qui est franchement trompeur sur le contenu du disque :

Pour mémoire, la version normale du second, c’était ça :

Pas mon préféré dans son répertoire, mais bien meilleur à mes oreilles que la reprise…

Ce contenu a été publié dans Zique, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.