Kro en résumé : The Great Rift

Traveller
The Great Rift
Martin J. Dougherty
Mongoose Publishing
ISBN 978-1-908460-73-8
MGP 40013
© 2017

Supplément en boîte pour la deuxième édition de Rikki-Tikki-Traveller (RTT2), décrivant des secteurs situés sur le Grand RiftLa boîte contient trois grandes cartes recto-verso et quatre livrets (maquette classique des suppléments RTT2 : deux colonnes, texte aligné à gauche).

Les cartes représentent cinq secteurs (sur fond blanc, ce que je trouve plus lisible que les classiques représentations sur fond noir) et un système stellaire (Phobétor, dans le secteur de la Pierre de Touche). Les cinq secteurs sont la Pierre de Touche (Touchstone), la Déchirure (Reft), Corridor, Afawahisa et les Riftspan Reaches (pas encore cherché de traduction…) ; des secteurs non contigus et dont trois seulement avaient été décrits jusqu’à présent : la Déchirure, Corridor et les Riftspan Reaches.

Book 1 : The Great Rift (128 pages) contient des généralités sur le Grand Rift, dont trois nouvelles espèces ET (une, a priori disparue, qui avait déjà été mentionnée par Marc Miller, les deux autres inédites à ma connaissance et pas franchement à mon goût) ; et quelques phénomènes astronomiques inexpliqués, qui m’ont un peu évoqué ce que pourrait donner Star Trek si on faisait l’effort d’y coller de la cohérence au lieu d’inventer des phénomènes incompréhensibles ne pouvant être justifiés que par de la magie, et dont la lecture m’a donné envie de les cannibaliser pour faire quelque chose dans le style de Star Trek, justement. Tout ceci occupe une vingtaine de pages, le gros du bouquin étant constitué des descriptions des secteurs de Corridor et des Riftspan Reaches, avec quelques plans de vaisseaux spatiaux et autres éléments jetés à travers (et comme l’ouvrage est dépourvu d’index, y retrouver ce genre d’infos n’est pas exactement aisé).
La description la plus détaillée de Corridor jusqu’à présent était celle du Travellers’ Digest (numéros 3 et 18), celle des Riftspan Reaches dans le n° 19 de la même revue ; mais ces éléments n’ont malheureusement pas été repris ici, sauf exception (ce qui aboutit à certaines contradictions ou incompatibilités ; pour ma part, j’en resterai dans ces cas là à la version du Digest).

Book 2 : Reft (112 pages) reprend une partie du contenu du supplément Reft Sector pour RTT 1. Une partie seulement, pasqu’outre les chapitres de généralités, un paquet de phrases et de paragraphes ont sauté à gauche à droite dans la description du secteur. Certes, on a bien deux trois conneries à la place, des vaisseaux spatiaux, bestioles et autres, comme dans le Book 1, mais c’est du gadget et (même si les Orphéides sont enfin décrits) ça ne compense pas les coupes parfois très lourdes dans le texte.
Bref, ce Book 2 n’est en rien comparable avec ce qui avait été fait avec The Trojan Reach, le deuxième tome de la boîte The Pirates of Drinax, et il ne tient absolument pas la comparaison avec Reft Sector.

Book 3 : Touchstone & Afawahisa (104 pages) décrit comme son nom l’indique ces deux secteurs. Comme sauf oubli de ma part rien n’en avait jusqu’à présent été dit dans le canon travellerien, il n’y a guère de risques que son contenu entre en contradiction avec ledit canon. Le système de Phobétor (Phobetor en V.O.), qui fait comme nous l’avons vu l’objet d’une des cartes de la boîte, est détaillé sur vingt-cinq pages.
Le fait que ce livret décrive (ça reste bien superficiel comme description) des régions “inédites” et censées être quasiment inexplorées, surtout par les humains, donne un peu le sentiment qu’on a cherché ici à permettre de faire de l’exploration interstellaire au sein de l’OTU (ce qui est assez difficile à réaliser car par définition, le charted space a été cartographié et est donc plus ou moins bien connu…). C’est un angle intéressant, mais j’ai un peu de mal à trouver ça crédible : on est encore trop près de l’Imperium et des régions “civilisées” voisines, et en quelques millénaires d’histoire du contexte, j’ai du mal à imaginer que jamais un explorateur humain ne s’est lancé à la découverte de ces régions et n’a publié ses carnets de voyage (c’est d’ailleurs le gros problème de l’OTU : on ne peut pas y faire d'”exploration découverte”, ce qui est un peu dommage ; on est réduit pour ce genre de choses à aller dans des régions au-delà de la carte (ce qui n’est pas le cas du présent supplément) et à inventer complètement ce qui s’y trouve, ce qui donne un bac-à-sable qui n’exploite pas les spécificités de l’OTU ; un peu ce qu’avait failli faire le Starter Set, avant de se restreindre à n’exploiter qu’une seule planète).

Book 4 : Deep Space Exploration Handbook (48 pages) est un fourre-tout qui me conforte dans le sentiment évoqué au paragraphe précédent. On y trouve des choses sur différents types d’astres (trous noirs, étoiles, etc…), sur les objets interstellaires (planètes
vagabondes et autres), quelques règles de création de systèmes stellaires, de nouvelles options pour la création de vaisseaux, et quelques nouveaux vaisseaux avec leurs plans. Bref, c’est un livret au contenu bien léger et dont l’absence dans la boîte ne se serait pas fait sentir.

The Great Rift est un supplément qui vaut surtout par sa description des secteurs déjà plus ou moins connus (Corridor et Riftspan Reaches) que pour le reste (même si c’est toujours agréable de voir l’OTU s’étoffer peu à peu). Pour faire de l’exploration découverte par contre, je maintiens qu’il vaut mieux chercher à se placer plus loin des régions connues. Mais c’est quand même une belle bête, qui mérite d’entrer dans mon top 5 nouveautés.

This entry was posted in JdR, Kros and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *