Kro en résumé : The Swords of Zinjaban

The Swords of Zinjaban
L. Sprague & Catherine Crook de Camp
Baen Books
ISBN 0-671-72039-2
© 1991 by L. Sprague de Camp and Catherine Crook de Camp
309 pages

Roman de planet opera faisant partie du cycle de la Viagens Interplanetarias

Ce roman se déroule vingt ans après The Bones of Zora, et on y retrouve Fergus Reith et Alicia Dyckman ; mais si Reith a pris vingt ans, pour son ex-épouse il ne s’est écoulé que le dixième de cette durée, puisqu’elle a fait un aller-retour vers la Terre et n’a donc pratiquement pas vieilli…
Reith, toujours guide touristique pour Terriens sur Krishna, accompagne deux hommes venus préparer le premier film tourné sur place. L’un des deux est un connard raciste et obsédé sexuel, et ils sont comme de bien entendu accompagnés par Alicia Dyckman. Au bout d’une petite moitié du bouquin, le reste de l’équipe de cinéma (producteur, équipe technique, acteurs) arrive à son tour sur Krishna, et le tournage commence.
Le schéma est classique, avec les interactions entre les deux anciens époux qui éprouvent encore du sentiment l’un pour l’autre tout en sachant que leur relation ne peut être que dysfonctionnelle, et les problèmes causés par les autres Terriens, inadaptés à Krishna. Ajoutez à ça que Reith croise la route de diverses connaissances (dont la plupart des personnages récurrents du cycle), pas toutes bien disposées à son égard. Et à chaque fois qu’il essaie d’aborder avec Alicia la question de leur éventuel avenir à nouveau en commun, il est interrompu par une péripétie ou une autre.
Bref, c’est à l’image du reste du cycle : agréable à lire, plein de rebondissements, mais sans rien d’extraordinaire.

Ceci étant dit, pour les amateurs de planet opera aventureux, les récits krishniens constituent une lecture intéressante. D’ailleurs, SJG ne s’y étaient pas trompés, puisqu’ils ont sorti l’adaptation officielle à GURPS (GURPS Planet Krishna) six ans avant celle du cycle de Tschaï (GURPS Planet of Adventure), qui est pourtant une (pour ne pas dire LA) référence en la matière.

Ce contenu a été publié dans Kros, SF, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *