And stories left undone

J’ai enfin mis la main sur Re Imaginos, la version revue par Albert Bouchard de l’album de Blue Öyster Cult éponyme de ce blog.

Et finalement, j’ai beau être un vieux néophobe, je l’ai trouvé plutôt agréable. Ça ne vaut certes pas l’original, mais ça se laisse agréablement écouter, et même la nouvelle version d’Astronomy ne m’a pas fait râler.
Le disque comporte deux chansons inédites, et Workshop of the Telescopes (renommé Black Telescope) qui ne figurait pas sur l’album originel.
Je vous remets les extraits déjà diffusés sur cet écran :

Ce contenu a été publié dans Références cryptiques, Zique, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.