Faut bien se lancer

Mis au propre le jardin aujourd’hui, avec l’aide d’un collègue qui a fait le plus gros du travail (puisque je ne suis toujours pas en état de manier la motobineuse (trop lourde), par exemple.
J’avais décidé d’essayer de couper l’herbe moi-même, pour voir dans quel état physique j’étais (j’aurais pu essayer plus tôt, mais ça ne fait guère que trois ou quatre jours (et à nouveau des produits dopants prescrits par le toubib) que je remonte sensiblement physiquement). Et si jamais j’avais fait un malaise ou autre gros souci, y aurait eu quelqu’un pour me ramasser, donc j’en ai profité.
Comme la tondeuse-débroussailleuse calait un peu trop fréquemment à mon goût (faut dire que, depuis le temps que ça n’avait pas été coupé, l’herbe montait par endroits à environ 1m30 (hauteur estimée)), j’ai carrément ressorti ma bonne vieille débroussailleuse, qui n’avait plus tourné depuis près de huit ans. Elle s’est faite un peu prier pour démarrer, mais pas longtemps, et j’ai donc pu commencer à jouer les Attila. Sauf qu’à un moment je l’ai arrêtée, et quand j’ai voulu la redémarrer, pas moyen de tirer le câble du lanceur : il était bloqué.
Heureusement, mon collègue avait apporté la sienne. Mais elle est moins puissante (et en plus, on sent les vibrations). Du coup, j’ai pu continuer à faucher. Mais je n’ai pu faire qu’une grosse moitié du terrain avant qu’on arrête pour midi. Et l’après-midi, j’ai jugé préférable pour ma santé de me cantonner à des activités moins fatigantes…
En tous cas, le jardin est à nouveau propre, je vais pouvoir repiquer courgettes (avec quinze jours de retard) et tomates ; et j’ai eu la satisfaction de constater que je pouvais à nouveau pratiquer une activité physique fatigante (quoique sans doute pas une journée entière).
Mais va falloir faire réparer la débroussailleuse, dont je pensais pourtant en arrivant ici ne plus avoir besoin… J’ai bien fait de la garder. Mais ça va encore être une dépense imprévue…

Ce contenu a été publié dans Ma vie est un drame. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.