Kro en résumé : Intrépides

Intrépides
John Grümph
Chibi
136 pages

JdR de space opera

Les règles sont celles de Cœurs vaillants (je ne me suis pas emmerdé à comparer).
Les persos ont systématiquement un vaisseau spatial, mais ils ont aussi la dette qui correspond à son acquisition.
La liste de matos (y compris cyberprothèses et vaisseaux) ne fournit pas d’infos sur les capacités de tel ou tel objet ou option : on doit se l’imaginer sur la base de leur nom. Ça me semble être une source potentielle de problèmes phénoménale avec certains joueurs (et même en routine).
Le combat spatial se réduit à poursuites et abordages : on ne se tire jamais dessus.
Ce qui m’intéressait dans ce bouquin, c’étaient les inévitables tables aléatoires, recyclables vers d’autres JdR de space opera. Y en a, mais finalement moins que ce que j’espérais.
C’est un JdR de space opera simplifié (tant au niveau des règles que du contexte, ou du moins des éléments qui permettent de créer le contexte, puisqu’il n’y en a pas de décrit). C’est pas fait pour moi.

Ce contenu a été publié dans JdR, Kros, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.