RPGaDay 2022, question n° 1

J’avais dit que j’essaierais de me lancer dans le RPGaDay 2022 à partir d’aujourd’hui. Il est donc temps de démarrer. Toutefois, cette année je n’ai pas préparé mes réponses à l’avance, il n’est donc pas certain que je tienne le rythme d’une par jour : ça va dépendre du temps à y consacrer que me laissera la vraie vie du monde réel…

La première question était :

Who would you like to introduce to RPGs?

Soit en français :

À qui aimeriez vous faire découvrir les JdR ?

C’est une question dont je peine à voir l’intérêt pour mes lecteurs.
En effet, à moins de mentionner une ou des personne(s) célèbre(s), les gens que je pourrais citer en réponse seront pour la plupart d’entre-vous de parfaits inconnus. Et ça vous fera une belle jambe de savoir que j’aimerais leur faire découvrir les JdR.
Seulement voilà, je n’ai pas spécialement envie d’initier quelque célébrité que ce soit au JdR.
À bien y réfléchir, je n’ai pas spécialement envie d’initier qui que ce soit au JdR. Je me contente très bien de jouer dans mon coin avec des gens qui connaissent déjà, qu’ils aient été initiés par moi ou par d’autres.
Par ailleurs, je pratique le JdR entre amis, et la quasi-totalité de mes amis, qu’ils pratiquent encore ou non, ont tâté du JdR à un moment ou à un autre de leur vie. Il me sera donc d’autant plus difficile de citer un néophyte (et lorsque j’ai commencé à réfléchir à ma réponse, je me suis rendu compte que les quelques néophytes (présumés ; pas impossible que certains soient initiés sans que je le sache) parmi mes proches, je n’avais pas particulièrement envie de les initier.
Je pourrais feinter en mentionnant des gens qui sont morts, pasque ça serait une façon détournée de les retrouver. Mais vu que ce n’est pas possible, ça serait un peu hors sujet.
Je vais donc taper dans une catégorie un peu comparable : les gens que j’ai perdus de vue depuis bien longtemps (en supposant que, si on se retrouvait, le passage des années ne nous ait pas éloignés à un point tel qu’on n’aurait plus assez de choses à partager). Des copains de lycée, par exemple. Ludo, si tu me lis et si tu te reconnais…

Ce contenu a été publié dans JdR. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.