Et pour remonter le niveau…

Allez, je vous rassure, il y a quand même un poids lourd dans les nouveautés musicales récentes : Legacy of the Dark Lands, de Blind Guardian :

J’ai failli faire l’impasse dessus : c’est un album-concept d’heroic fantasy enregistré par un orchestre symphonique (sans les instruments habituels du rock donc, à part la voix : les musiciens du groupe ne jouent pas dessus, il n’y a que le hurleur), donc je me disais que c’était ptêt un peu trop, euh… trop pour moi. Mais comme j’aime beaucoup la musique de Blind Guardian, j’ai décidé de faire une exception et je me le suis procuré. Et j’ai bien fait, car c’est un très bon album ! Sans doute un des meilleurs de cette année (qui n’a cependant pas été exceptionnelle). Je ne sais pas si ce sera l’album de l’année 2019, par contre : il est peut-être quand même un peu trop… trop.
Extraits :

Publié dans Zique | Marqué avec | Laisser un commentaire

Suite du rattrapage

On passe à des genres musicaux que j’écoute plus souvent que le punk :

All Aboard the Skylark, de Hawkwind :

Je l’ai trouvé très moyen (comme souvent avec Hawkwind, qui est pourtant capable de faire de très bonnes choses).
Pas de clip et j’ai eu la flemme de vous chercher un extrait audio à peu près écoutable sur youtube.

Boneshaker, d’Airbourne :

Lui aussi est très moyen. Une fois encore, ils n’arrivent pas à se renouveler pour faire quelque chose d’un peu original.
Extraits :

Dynamind, d’Edenbridge :

Il est certes correct, mais pour du symphonic metal à hurleuse, il ne sort absolument pas du lot.
Extraits :

Publié dans Zique | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Les crêtes repoussent

Commençons ce rattrapage musical par un grand retour, celui de Ludwig Von 88 avec 20 chansons optimistes pour en finir avec le futur :

Il est carrément bon (je parle des paroles hein, la musique c’est du punk donc faut pas vraiment en attendre quelque chose).
Extrait :

Et pour le plaisir car je ne m’en lasse pas, je vous remets celui-ci :

Publié dans Zique | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Dernièrement, sous le radar…

Avant de vous parler de mes dernières acquisitions musicales, voici trois disques que j’ai eu l’occasion d’écouter ces derniers jours sans qu’ils ne parviennent jusqu’au niveau de mon radar :

On commence avec Burning Bright, de Laura Cox :

Écoutable, mais complètement oubliable (et déjà complètement oublié, d’ailleurs).
Extrait :

The Inner Source, a priori le premier album du groupe brésilien Ignispace :

Là aussi, écoutable, mais banal.
Extrait :

Enfin, Songs the Night Sings, le deuxième album de The Dark Element, avec Anette Olzon (ex Alyson Avenue et Nightwish) au crachoir :

Plutôt bon, et passé vraiment pas loin du niveau de mon radar. Je vais continuer à garder une oreille sur ce qu’ils font, au cas où…
Extraits :

Publié dans Zique | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Dotation standard

Cette répartie m’a amusé.

Publié dans J'ai pas la télé | Marqué avec | Laisser un commentaire

Le jeu de rôle du trône de fer

C’est pas tout à fait récent, mais Greg vient tout juste d’attirer mon attention dessus : G.R.R. Martin parle (brièvement) de son JdR favori :

Publié dans JdR, Références cryptiques | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Encore un générateur

Dans la lignée des générateurs SF dont je vous parlais il y a quelques jours, voici un générateur de PNJ.

Publié dans JdR | Laisser un commentaire

Second levé

Une version mise à jour (et étendue) de l’Atlas of the Imperium, générée automatiquement depuis la Traveller Map, est disponible ici.
Pour télécharger le *.pdf, c’est un peu acrobatique : il faut imprimer la page sous forme d’un fichier. Dans l’opération, j’ai perdu les illustrations de la couverture, je me demande si c’est un problème lié à ma bécane ou universel.

Publié dans JdR | Marqué avec | Laisser un commentaire

Je suis pour un standard du JdR

Je ne parle pas des règles (pour ça ça serait facile, il suffirait de tout passer à GURPS), mais du format, bien sûr.
Suite aux arrivages de ces deux derniers jours, j’ai dû réorganiser un peu l’agencement de ma ludothèque, certaines étagères (tout particulièrement celle de Cyberpunk et celles de D&D sous toutes ses formes) arrivant à saturation.
Alors pour la première, ça a été facile : j’ai juste passé une partie de son contenu non-cyberpunk sur une autre étagère SF.
Par contre, pour les autres, ça a été plus délicat : (A)D&D est en volume le plus gros morceau de ma ludothèque, dont il occupait jusqu’à présent une colonne et demie, l’autre demi-colonne étant affectée aux JdR d’horreur, Call of Cthulhu y prenant deux étagères sur trois. J’ai donc commencé par déplacer le contenu de la troisième étagère vers une étagère presque vide de la colonne voisine, celle principalement consacrée aux jeux francophones. Je comptais ensuite faire descendre d’un cran les étagères Ketulu, mais j’avais oublié que les boîtes de chez Chaosium (et même les bouquins de chez Sans Détour) étaient particulièrement hautes, donc ne tenaient pas à la verticale sur l’étagère la plus basse comme sur la plus haute de la colonne, ces deux extrémités étant un poil plus petites que les autres.
J’aurais pu faire un gros réagencement, transférer Ketulu (dont je ne me sers de toutes façons quasiment pas, à part de temps en temps en sortant un supplément géographique pour y chercher des infos) dans la colonne la moins accessible de ma ludothèque et mettre à la place des JdR peu mis en valeur ; mais je n’en avais pas tellement envie (faudra peut-être que je me résolve à une solution de ce genre d’ici quelques années, quand j’aurai investi dans une nouvelle colonne qui amènera mon bureau à saturation ; mais pour l’instant, ce n’est pas au programme). Du coup, j’ai laissé Ketulu en place et mis du AD&D sur l’étagère du bas : je me retrouve donc avec deux étagères de Ketulu au milieu d’une colonne de (A)D&D, ce qui n’est pas terrible esthétiquement parlant.
M’demande s’il ne va pas falloir que je songe à déménager pour une maison plus spacieuse…

Publié dans Ma vie est un drame | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Ça s’appelle jeu de RÔLE, pas jeu de comédie

D’intéressantes considérations de François Letarte sur les accents et les gestes dans les parties de JdR :

Publié dans JdR | Marqué avec | Laisser un commentaire