Le jeu dont vous êtes le héros

Now you have all six characters in the tavern, drinking and talking excitedly. We suggest you find five friends and each play a character. Or find two friends – each of you play two characters. Oh, you have only one friend ? You CHA is less than 6 ? Well, each of you play three characters. If your CHA is 4 or less, you may have to play all six characters.

Bob Albrecht & Greg Stafford, The Adventurer’s Handbook

On se croirait presque dans les règles de TimeLords, qui permet de se jouer soi-même et donne des indications pour quantifier ses propres caractéristiques… Sauf qu’à TimeLords, il n’y a pas de caractéristique Charisma.

Ce contenu a été publié dans Façon de parler, JdR, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Le jeu dont vous êtes le héros

  1. Phersu dit :

    Les blagues habituelles contre notre hobby diraient qu’on a tous un Malus au Charisme par le simple fait d’y jouer.

    Dans Villains & Vigilantes aussi on était censé se jouer soi-même avec des superpouvoirs en plus (mais sans conseils réels pour évaluer ses caractéristiques contrairement à l’étrange jeu français Trauma). Ah, si l’Intelligence devait être évaluée par les notes scolaires, si je me souviens bien…

    • Imaginos dit :

      Trauma non plus n’était guère explicite sur le sujet : il n’y avait qu’une page dans COM n° 2, à peu près aussi légère que les « indications » dans V&V (et plus rien dans la version livre).
      En fait, la réputation de Trauma comme étant « le jeu dont vous êtes la victime » ne repose pas sur grand-chose de concret.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.