Agitation stérile

Cherchant désespérément depuis plusieurs années à mettre enfin la main sur un disque sorti seulement un ou deux ans auparavant (à l’époque), j’avais fini par découvrir qu’il était en vente sur le site de vente en ligne d’un grand temple de la société de consommation, avec un délai de quatre à neuf semaines certes, mais quelle importance quand on cherche en vain depuis si longtemps ?
J’ai donc passé ma commande et attendu, plein d’espoir.
Pour me voir dans un premier temps répondre quelques jours après l’expiration du délai qu’il y aurait un retard qui, je cite, « ne devrait pas dépasser quelques jours ».
Les jours se transformant en semaines, je suis allé voir sur le site pour y découvrir que ma commande avait été purement et simplement « annulée pour cause d’indisponibilité », sans qu’ils aient daigné m’en informer.
Mais tant que j’étais sur le site, j’ai aussi constaté que le disque était toujours proposé à la vente, et ce, toujours avec un délai de quatre à neuf semaines. Et j’ai repassé commande aussi sec, pour voir.
Dans un premier temps, les choses se sont déroulées comme la première fois ; mais lorsque le retard m’a été annoncé (toujours avec la même formule amusante), j’ai envoyé un message au service client, pour leur rappeler qu’ils m’avaient déjà fait le coup et leur suggérer d’arrêter de se foutre de la gueule du monde et de retirer de leur catalogue les produits qu’ils n’étaient pas capables de fournir. Il leur a fallu trois jours pour me répondre, et leur réponse était tellement à côté de la plaque que je me demande s’ils ont lu ce que j’avais écrit (et s’ils l’ont lu, je ne me demande pas s’ils l’ont compris, car si la réponse était oui, ça voudrait dire qu’ils se foutent sciemment de la gueule du monde ; je préfère rester dans l’incertitude sur ce dernier point). Et la seule différence avec le traitement de la première commande a été que cette fois-ci, j’ai reçu (après un délai n’ayant pas dépassé quelques jours) un message pour m’informer qu’ils annulaient ma commande en raison de l’« indisponibilité momentanée » du produit.
Bref, tout ça n’est pas sérieux DU TOUT. Ils confondent visiblement agitation et efficacité…
Depuis quelques années, j’avais cessé de fréquenter leurs magasins, mais c’était principalement pour des raisons pratiques ; je vais donc désormais faire de même avec leur boutique en ligne, mais pour des raisons bien différentes.
Quand je pense que j’espérais naïvement qu’ils pourraient constituer une alternative à l’hégémonie d’un site de vente en ligne au nom fleurant bon l’Amérique latine, je vais devoir chercher ailleurs pour pouvoir faire jouer la concurrence.
Ailleurs… mais tout le problème est de savoir .

Ce contenu a été publié dans Les cons, ça ose tout, Ma vie est un drame. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.