On continue à jouer des poutibloks légèrement surévalués de Ravnus-la-Banque contre des roubles non convertibles de Russie ?

C’est pas toujours facile de se procurer les disques de groupes méconnus vivant dans des pays plus ou moins lointains : ils ne sont pas toujours distribués par chez nous. Heureusement, certains artistes proposent d’acheter directement auprès d’eux les galettes convoitées.
Quand ce sont des gens suffisamment « occidentalisés » pour passer par un système hégémonique chez nous mais éprouvé et relativement facile d’accès (j’ai nommé paypal, sans vouloir lui faire de publicité), ça ne pose pas de problème : un petit mess@ge, on fait affaire, et hop.
Mais je viens de contacter le guitariste de Валькирия (le nouveau nom d’Uncreated Light) pour me procurer leur récent album, et je crains qu’on ne parvienne pas à faire affaire : car il ne fonctionne pas avec paypal, mais me propose de passer par webmoney, un service russe qui me semble beaucoup plus compliqué (indépendamment du fait que je n’ai aucune envie de fournir des données sensibles à un site russe) ; tellement plus compliqué en fait qu’en explorant un peu le site, je n’ai pas vraiment pigé comment ça marchait (et de ce que j’ai pu voir en faisant une petite recherche sur internet, ça m’a l’air d’être un sentiment répandu parmi les francophones qui se sont penchés dessus : j’ai vu beaucoup de questions, mais aucune réponse expliquant quoi que ce soit).
Mon interlocuteur me propose une autre solution, par certified mail. Mais comme l’anglais n’est la langue maternelle d’aucun de nous deux, et qu’il me semble s’y exprimer avec beaucoup moins d’aisance que moi (puisque sa prose m’a tout l’air d’être truffée de l’équivalent russophone des gallicismes ; ou en tous cas, je le présume devant ses tournures de phrase pour le moins inhabituelles), je crains fort qu’on ne parvienne pas à se comprendre et que je doive faire une croix sur ce disque dont le peu que j’ai pu écouter me paraissait pourtant fort alléchant.

Ce contenu a été publié dans Ma vie est un drame, Références cryptiques, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.