NaSceWriMo n° 17 : un scénario clé en mains (ou presque) pour Spelljammer

Le défi continue !

1D20 = 11 : encore une fois, il faudra défendre (ou protéger, aider, escorter).

Premier tirage : Traveller Hero Book 1 : Adventurers in Charted Space, pour Traveller, p 70 : The original settlers.
Deuxième tirage : Grand Survey, toujours pour Traveller, p 32 : an orbital city.
Troisième tirage : Rules Cyclopedia, pour D&D, p 27 : a whole community of other halflings. Ça fleure bon le scénar pour Spelljammer, tout ça… Ça tombe bien, ça faisait partie des contextes de JdR pour lesquels j’avais envie de produire quelque chose dans le cadre du présent défi.
Quatrième tirage : The Ruins of Undermountain, pour AD&D, p 102 du Campaign Guide to Undermountain : two chaotic evil merchants who command the strong and ruthless crew of the Stormkraken.
Cinquième tirage : 101 Corporations, encore pour Traveller, p 22 : a sideroom of their office.
Sixième tirage : The Compendium of Weapons, Armour & Castles, p 144 : a system of defensive ditches.

Résultat :
Les premiers colons demandent aux PJ d’aller dans une ville orbitale pour défendre toute une communauté d’autres halflings. Les PJ devront affronter deux marchands chaotiques mauvais qui commandent l’équipage fort et sans pitié du Stormkraken, dans une petite salle à côté de leur bureau. Un élément majeur du scénario sera un système de fossés défensifs.

Et voilà, c’est vraiment du clé en mains, aucune retouche n’est nécessaire…
Les premiers colons sont bien entendu les fondateurs de la ville orbitale. Celle-ci abrite désormais une importante communauté hobbite (appelons un chat un chat), dont les premiers colons en question pourraient être les pères fondateurs et actuels dirigeants, qui est actuellement exploitée / écrasée de taxes commerciales / razziée pour un trafic d’esclaves / ou autre chose du même acabit par deux marchands interstellaires sans scrupules, qui possèdent un navire spatial, le Stormkraken (ou le Kraken des Tempêtes ?) (avec un nom pareil, c’est probablement un squid ship). Il y aura une confrontation houleuse avec les deux margoulins dans leurs propres locaux, suite à quoi les PJ organiseront sans doute une résistance contre les descentes de l’équipage du Stormkraken, à la Sept samouraïs / Sept mercenaires, en particulier en creusant (faisant creuser ?) un réseau de tranchées défensif qui jouera un rôle essentiel dans les évènements du scénario.

Ce contenu a été publié dans JdR, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à NaSceWriMo n° 17 : un scénario clé en mains (ou presque) pour Spelljammer

  1. Rappar dit :

    Mé … :) à quoi peuvent servir des tranchées dans une station orbitale (donc sans place) qui est probablement en apesanteur (oui tu vas me dire qu’il n’y a pas d’apesanteur dans SpellJammer…)

    • Imaginos dit :

      Ben oui, la ville n’est pas en apesanteur. C’est Spelljammer, pas de la hard science…
      Et les hommes de main des deux méchants, quand ils débarquent en ville pour faire une razzia / une expédition punitive / autre, ils le font à pied.
      (ceci dit, je comprends ta réaction, pasque moi aussi en choisissant cet élément je me suis dit que ça ferait bizarre ; mais ce n’est qu’une ébauche de scénar, je n’ai pas pris la peine de détailler les défenses anti »aériennes » de la ville, qui empêchent le Stormkraken d’envisager un bombardement ou un assaut « aéro »porté)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.