NaSceWriMo n° 29 : un scénario post-cataclysmique clé en mains (ou presque)

Plus que trois !

Le D20 s’arrête sur le 8 : venger.

Premier tirage : GURPS Robin Hood, p 103 : a thrill-seeker.
Deuxième tirage : Agents of Rebellion, pour Space Opera, p 26 : the source of radio signals.
Troisième tirage : Into the Darkness, pour Traveller, p 108 : an accomplished musician.
Quatrième tirage : GURPS Blood Types, p 97 : a vengeful seductress.
Cinquième tirage : GURPS Monster Hunters 1 : Champions, p 12 : a school basement.
Sixième tirage : Floor Plan 1 : Haunted House : Who will survive ?

Résultat :
Un amateur de sensations fortes demande aux PJ d’aller à la source de signaux radio pour y venger un musicien doué. Les PJ devront affronter une séductrice vengeresse dans le sous-sol d’une école. Un élément majeur du scénario sera la question de savoir qui survivra.

Levons tout suspense, ce sera un scénar post-cataclysmique (pour des contextes classiques du genre, à la Aftermath!, Morrow Project, ou la BD Jeremiah). Pour le reste, ça ne nécessite pas énormément de travail de lissage, à part pour déterminer ce qui est arrivé au musicien, comment le commanditaire des PJ en a eu connaissance, et quelles sont les relations éventuelles entre la séductrice et les deux autres. Quant à la question déterminée par le sixième tirage, elle indique que les risques de mortalité au cours du scénario seront élevés.
Le musicien aurait pu partir à la recherche de la source de mystérieux signaux radio, et être éliminé par ses opérateurs. Cette source pourrait être mobile (sur un véhicule ou à dos d’homme). Comprenant qu’il a affaire à trop forte partie pour lui, le commanditaire fait appel aux PJ pour venger son ami. Une fois que ceux-ci auront à leur tour tué l’un des meurtriers du musicien, la séductrice cherchera à se venger d’eux ; et la confrontation finale aura lieu dans le sous-sol d’une école.
Et cet émetteur radio, qu’est ce que c’est ? Le poste émetteur des éclaireurs d’une force d’invasion ? Ou au contraire celui d’une force de reconstruction, comme les gens du projet Morrow ? Peut-être qu’à l’origine, c’est le musicien qui a tenté de s’emparer du poste radio, et que son meurtre était de la légitime défense… Bref, les choses pourraient être bien moins simples qu’il n’y parait.

Ce contenu a été publié dans JdR, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.