Kro en résumé : White Star

White Star
White Box Science Fiction Roleplaying
James M. Spahn
copyright 2015 Barrel Rider Games
130 pages format 15 × 23 cm environ

JdR de space operawhitestarWhite Star est la version space opera de Swords & Wizardry, un rétroclone (que je ne connais pas) de la toute première édition de Dungeons & Dragons. Il est clairement fait pour jouer la guerre des étoiles sans la licence, même s’il évoque un éventail varié d’autres œuvres de SF (le chapitre destiné au MJ fait même très clairement allusion à Firefly pour décrire l’un des types de campagnes envisageables).

Comme c’est basé sur les règles d’Original Dungeons & Dragons, on retrouve les six caracs habituelles, avec des scores déterminés par le jet de 3D6. Il y a des classes de perso : aristocrate, mercenaire, pilote et chevalier des étoiles (Star Knight) ; plus trois classes optionnelles pour non-humains : brute ET (Alien Brute), mystique ET (Alien Mystic) et robot. Bien évidemment, il y a des niveaux, des jets de sauvegarde, et des classes d’armure. Bref, quand on a déjà une expérience d'(A)D&D, on se retrouve en terrain familier.
Les Star Knights combinent talents martiaux (leur arme préférée est l’épée stellaire (Star Sword), une arme énergétique) et une religion particulière, la Voie (The Way) : guerre des étoiles sans la licence, vous disais-je plus haut…
Il y a des règles de combat spatial, relativement simples.
Il n’y a pas de sorts, mais à la place on trouve des pouvoirs psioniques, accessibles aux Star Knights et aux Alien Mystics.
Pas d’objets magiques non plus, mais un chapitre intitulé Advanced Equipment.
Côté catalogue de monstres, il y a un petit échantillon (assez classique) de créatures pensantes et d’animaux variés.
À la fin, il y a la description d’un petit bout de contexte interstellaire (cadre d’une guerre civile qui rappelle très fortement la guerre des étoiles), et un scénario qui s’y déroule (pour 6 à 8 persos de niveaux 1 à 3), et qui consiste grossièrement en un dungeon (l’exploration d’une installation spatiale abandonnée).

Tout ça est un système de jeu simple pour faire de la SF spatiale sans se prendre la tête. Mais je crains que ça ne soit trop léger pour les amateurs de SF cohérente et fouillée (dont je fais partie).

JdR lu à l’incitation de Gianni

Ce contenu a été publié dans JdR, Kros, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Kro en résumé : White Star

  1. 賈尼 dit :

    > JdR lu à l’incitation de Gianni

    Le pire c’est que moi-même ne l’ai pas :-)

    > Tout ça est un système de jeu simple pour faire de la SF spatiale
    > sans se prendre la tête. Mais je crains que ça ne soit trop léger
    > pour les amateurs de SF cohérente et fouillée.

    Certes. Mais sachant que Star Wars est de la fantasy avec un vernis de SF, le jeu est-il approprié ?

    • Imaginos dit :

      J’aurais tendance à penser que oui (mais Star Ouarz, c’est pas tout à fait ma SF).
      Ça marche pour de l’aventure / action simple, je pense (donc ça permet partiellement de faire du Firefly, en tenant compte du mystérieux passé de Book, en gonflant le niveau de testostérone de Wash bien au-delà de ce dont il fait preuve dans War Stories et en remplaçant Kaylee par Ellen Ripley ; je pense qu’Inara et Simon se feraient d’entrée sortir de l’histoire, c’est pas un jeu fait pour des gens comme eux). Si tu veux faire des trucs plus cérébraux, ou des persos moins action (un scientifique par exemple, ou même un mécano), je pense que ça va coincer plus ou moins rapidement. De même que (A)D&D coincerait rapidement si on cherchait à sortir des quatre classes fondamentales et de leurs variantes, pour jouer un marchand par exemple, ou un inventeur genre Léonard de Vinci (sans même parler d’un simple paysan).
      Je vais me procurer le Companion, pour voir. J’ai cru comprendre qu’il corrigeait au moins en partie ce problème.

  2. Ping : Kro en résumé : White Star Companion | imaginos

  3. Ping : Kro en résumé : Stars Without Number | imaginos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *