Kro en résumé : Other Dust

Other Dust
Roleplaying After the End
Kevin Crawford
© 2012, Sine Nomine Publishing
ISBN 978-1-936673-11-7
207 pages

JdR post-cataclysmique futuriste orienté bac à sable, compatible avec Stars Without Number (SWN)Les deux jeux partagent le même contexte. La Ruine se produit dans notre futur, sur une civilisation nettement plus avancée que la nôtre, comme à Gamma World.
Il y a des psioniques. Il y a aussi des mutants. Et deux siècles se sont écoulés depuis la Ruine. Bref, tout ça n’est pas du tout le genre de post-cata que je recherche : futuriste, plus ou moins loufoque, et trop longtemps après la Ruine.

Les règles sont à peu près les mêmes que celles de SWN ; évidemment, les classes de perso sont différentes. On peut choisir d’avoir des mutations (déterminées aléatoirement).

L’historique est plus développé que dans SWN… alors que l’essentiel n’aura guère d’importance ici.

Comme SWN, Other Dust se veut orienté bac à sable, ce qui est une bonne chose pour moi. Et sans surprise donc, le plus intéressant dans le bouquin, c’est ce qui se rapporte à la mise en place d’un bac à sable. C’est un peu comme dans SWN, mais avec des « enclaves » (des communautés, quoi) et des ruines à la place des mondes, personnalisées au moyen de descripteurs tirés aléatoirement (évidemment, quand on veut du post-cata plus « réaliste », sans mutants ni psioniques ni super-technologie ni autres trucs délirants, ça restreint quelque peu l’éventail des choix), et des « groupes » à la place des « factions ».
On trouve encore dans le bouquin soixante idées de scénarios (très squelettiques), et un bestiaire (très fantastique, et donc pas à mon goût pour du post-cata).

Il y a un exemple de cadre développé, couvrant la région nord-est des actuels États-Unis. C’est plein de mutants, donc ça n’est pas à mon goût.

À la fin du bouquin, il y a quelques tables aléatoires pour bac à sable, des plans de lieux typiques, des feuilles de perso vierges et un index.

Certains éléments bac-à-sableux sont intéressants et exploitables pour du post-cata comme je l’aime, mais dans l’ensemble il y a trop de mutants, de bestioles gammaworldiennes et d’objets futuristes pour que ça vaille vraiment le coup à mes yeux. À moins d’être collectionneur, évidemment.
Si par contre vous appréciez le post-cata à la Gamma World ou à la Broken Earth, ça devrait être nettement plus à votre goût.

Ce contenu a été publié dans JdR, Kros, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *