Là est l’it !

Et donc, je viens de vous l’annoncer, la nouvelle Laelith est parue !
(ou en tous cas, les auteurs reçoivent leurs exemplaires, donc je suppose que pour les souscripteurs, ça ne va plus guère tarder)
Et comme je me doutais que ça allait intéresser du monde parmi vous, j’ai pris une tripotée de photos pendant le déballage du colis.
C’est parti pour le reportage photo (qui sera probablement scindé en plusieurs billets, vu que j’ai retenu 29 photos sur la tripotée que j’ai prises, avec un appareil dont les batteries donnaient de très inquiétants signes de faiblesse)…
Le bestiau, posé sur table de style (avec un stylo Bic pour vous donner l’échelle) :

Évidemment, j’ai masqué l’adresse.
Autre vue, toujours avec le stylo Bic :

Un bout de l’étiquette avec le poids de 18,0 kg indiqué (malheureusement, la photo est floue ; je suppose que j’aurais dû passer en mode macrophoto) :

Le ruban adhésif BBE :

À l’ouverture : y avait du rembourrage ! Moi qui me demandais si je devais sortir la poubelle jaune au prochain passage, ou si ça pourrait attendre quinze jours pour le passage suivant, j’ai rapidement eu la réponse à ma question…

L’œuf (ou plus précisément, les deux œufs) sortis du nid :

Et la vue d’ensemble du contenu (qu’on va détailler dans les billets qui vont suivre…) :

Sur la photo, vous pouvez voir :
– en haut à gauche, la version livre unique deluxe dans son boîtier ;
– en haut à droite, les versions livre unique et livrets dans leur boîtier commun ;
– au milieu à gauche, la version poche ;
– au centre, le carnet de notes, un gadget à pages blanches pour y gribouiller ce qu’on veut ;
– au milieu à droite, le guide du nouvel arrivant ;
– en bas à gauche, le stylo Bic pour indiquer l’échelle (non inclus dans le colis, et que vous ne verrez plus je pense sur les photos suivantes) ;
– en bas au centre, la carte en tissu (posée sur son sachet plastique, dont je l’avais extraite pour la photo) ;
– en bas à droite, le cédé de musiques d’ambiance (dont je crains que l’écoute, si jamais j’en fais une, ne me soit pénible).

Ce contenu a été publié dans Elle est pas belle, la vie ?, JdR, Références cryptiques, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Là est l’it !

  1. Fout'la merde dit :

    C’est aussi l’orthographe de l’auteur qui donnent de très inquiétants signes de faiblesse…

  2. Fout'la merde dit :

    Et c’est quelle règle qui dit qu’il ne faut jamais oublier de s’abaisser au niveau de ses interlocuteurs ? J’avais hésité à coller des guillemets à « donnent » pour que le clin d’œil soit bien compris, effectivement j’aurais dû…
    Te voilà comme le plateau sur lequel repose Laelith. Cassé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.