Kro en résumé : Desolation

Desolation
Post-Apocalyptic Fantasy Roleplaying
Jamie J. Gooch, Stephen J. Herron, Matthew W. Somers
Greymalkin Designs
ISBN 0-9815281-2-0
GMD1000
© 2008, Greymalkin Designs, LLC
256 pages

JdR med-fan’ post-cataclysmique

Le jeu utilise le système de règles Ubiquity, celui qui est à la base de Hollow Earth Expedition.
On est dix-huit mois après un grand cataclysme magique qui a ravagé un monde med-fan’ assez classique à la base. La magie est désormais très mal vue, et les survivants essaient de subsister comme ils le peuvent dans les ruines du monde d’Avant.
Ce monde d’Avant est décrit avec suffisamment de détails pour qu’on puisse faire jouer dedans (sa description est d’ailleurs un poil plus longue que celle du monde d’Après, et il y a une carte sur deux pages à l’intérieur de la couverture, alors qu’on n’a pas de carte du monde d’Après, malgré tous les bouleversements subis). Ça laisse chaque MJ libre de réorganiser les lieux à sa guise pour créer son monde d’Après (accessoirement, ça permet aussi de commencer par faire jouer normalement dans le monde d’Avant et de mettre en scène le cataclysme). Du monde d’Après, on n’a que les grandes lignes et la description de quelques communautés.
Le monde d’Avant était plutôt high fantasy, avec une magie puissante et fréquente. Dans le monde d’Après, ce n’est plus le cas : d’une part beaucoup de survivants sont persuadés que le cataclysme était dû à la magie, et son utilisation est désormais mal vue ; d’autre part, lancer un sort a désormais des conséquences physiques sur le magicien, en lui infligeant à chaque fois ou presque une blessure plus ou moins grave selon le résultat de son jet de dés (la Brûlure, en V.O. the Burn). La gravité de la Brûlure n’est pas liée à la réussite ou à l’échec du sort : chaque dé lancé indiquant un échec (1 risque sur 2) correspond à un point de Brûlure.
Le bouquin contient un scénario. Il s’achève par un petit bestiaire contenant entre autres quelques bestioles qui ne dépareraient pas à Gamma World ou Mutant Crawl Classics.
Tout ça est finalement un peu frustrant. Ça reste du med-fan’, on ne sent pas énormément de différence avec un autre med-fan’ plus classique amenant les persos à explorer une région habitée globalement anarchique. La principale différence vient des limitations à la magie liées à la Brûlure. Bref, il n’y a rien là qu’un JdR med-fan’ générique ne permette à un MJ imaginatif de mettre en œuvre tout seul comme un grand.

Ce contenu a été publié dans JdR, Kros, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Kro en résumé : Desolation

  1. Marcilly « c’est où » le Châtel dit :

    Un petit côté Dark Sun non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.